En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.

[INFOGRAPHIE] FRAIS DENTAIRES

0

À QUELS REMBOURSEMENTS VOS PATIENTS ONT DROIT ?

Pour calculer les remboursements dont il peut bénéficier et quelle part de ses frais dentaires resteront à sa charge, le patient doit prendre en compte :

  • La base de remboursement de l’Assurance maladie : c’est le montant pris en compte par l’Assurance maladie pour fixer le montant de ses remboursements.
  • La base de remboursement dépend de l’acte médical effectué (elle est par exemple fixée à 107,50 € pour la pose d’une couronne et à 182,50 € pour un appareil dentaire complet). La part de l’Assurance maladie : il s’agit du montant pris en charge l’Assurance maladie. En effet, la Sécurité sociale ne prend en charge qu’une partie de la base de remboursement, calculée à partir du taux de remboursement.
  • Les éventuels dépassements d’honoraires : le dentiste ou stomatologue peut facturer ses actes au-dessus de la base de remboursement. Il doit alors en avertir le patient au préalable. L’Assurance maladie calcule la prise en charge sur sa base de remboursement et non sur les frais facturés.
  • Les honoraires libres : la plupart des actes réalisés par un dentiste ou un stomatologue font l’objet d’honoraires libres, par opposition aux honoraires conventionnés (pour les consultations et soins dentaires). Le praticien fixe alors lui-même ses tarifs « avec tact et mesure » et doit transmettre au patient un devis.
  • La part de la complémentaire santé : il s’agit des remboursements pris en charge par la complémentaire santé. Leur montant dépend du contrat souscrit par le patient.

En savoir plus: www.prevoyance-agipi.com

Lire aussi l’article « Frais dentaires : que rembourse la Sécurité sociale ? »

Partager

Laisser une réponse