En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.

LEFILDENTAIRE est un site réservé aux professionnels de la santé dentaire.
Si vous n'êtes​ pas un professionnel de santé, vous pouvez obtenir des réponses à vos questions par des experts sur Dentagora.fr en activant le bouton Grand Public.

Je suis un professionnel Grand Public

Le bond apatite® un comblement osseux révolutionnaire

1

Origine

Le sulfate de calcium de formule brute CaSO4 est un solide ionique aidant la reconstruction des os.

Le Bond Apatite® est constitué de Sulfate de calcium biphasé et de cristaux d’hydroxyde apatite.

Le sulfate de calcium est utilisé depuis 1892 comme materiaux de comblement osseux par Dreesman pour combler les deficits osseux causés par la tuberculose (Peltier 1961 ; Peltier & Speer 1981).

Des centaines d’articles scientifiques sont publiés démontrant l’ostéoconduction et la biocomptabilité du sulfate de calcium (Bodeu 1999 Pietrzak & Ronk 2000 ,Ricci et Al 2000, Thomas & Puleo 2008).

Par un brevet et après 15 ans de recherche, le Dr Amos Yahav applique le sulfate de calcium à la sphère maxillo faciale en changeant les phases des particules, il les rend biphasées.

Après extraction et comblement par le sulfate de calcium Sbordone & Colleagues (2005) confirment le remplacement total du matériau par un os jeune puis mature.

Effectivement, d’après les études histologiques, le matériau avait ENTIEREMENT disparu laissant place à un os néo-formé.

bridge implanto porte

Fig 1 : bridge implanto porté.

Pour les déficits osseux de grande étendue, des cristaux hydroxyde apatite 33 % viendront renforcer le matériau, le Dr YAHAV crée alors le Bond Apatite® qui durcit en 3 à 4 sec.

Les particules de sulfate de calcium biphasé, hemi-hydraté et di-hydraté se lient pour la première fois dans un milieu aqueux et constituent un échafaudage servant la régénération osseuse.

Le matériau présente une porosité de 41 %, les cellules sanguines le colonisent et initient la première étape de cette reconstruction tissulaire.

Le Bond Apatite® est présenté sous forme de poudre en seringue à double corps et une solution aqueuse.

A l’aide d’un piston on déverse la solution dans la poudre, le mélange ainsi obtenu peut être déposé dans ou sur le déficit osseux. Une simple application d’une compresse sèche pendant 4 seconde permet au matériau de durcir.

Le matériau étant bactériostatique, il présentera une grande biocompatibilité avec les tissus mous.

Aucune membrane réticulée n’est nécessaire, il suffit de suturer sous tension le lambeau. 3 à 4 mois plus tard l’os du patient sera présent à la place du Bond Apatite®.

panoramique montrant l-infection

Fig 2 : panoramique montrant l’infection autour de l’implant 25.

Avantages du bond apatite®

  • Utilisation simple en 3 étapes : placer, compresser et suturer
  • Le Bond Apatite™ colle à l’os du patient
  • Bactériostatique
  • Augmentation latérale en 4 mois sans grille ni vis d’ostéosynthèse
  • Comblement d’alvéole
  • Déhiscence implantaire
  • Comblement de sinus par voie crestale ou latérale
  • Traitement parodontal
  • Temps fauteuil raccourci
  • Atraumatique pour le patient
  • Économique plus besoin de membrane
debridement-de-l-infection

Fig. 3 : débridement de l’infection, déficit osseux important. Fig. 4 : comblement par le Bond Apatite® (pas de membrane). Fig. 5 : sutures. Fig. 6 : pose de l’implant 3 mois après le comblement osseux.

radio peri apicale

Fig. 7 : radio péri apicale trois mois après la pose de l’implant.

Cas clinique n°1

Patiente de 48 ans présentant une grosse infection autour d’un implant posé il y a 15 ans.

Nous comptons déposer l’implant nettoyer le déficit osseux et combler avec du Bond Apatite® avant d’implanter à nouveau.

Le Bond Apatit® est commercialisé par Safe Implant.

Des sessions de formation pour optimiser l’utilisation du comblement osseux Augma Bond Apatite® sont proposées par Safe Implant les 28 mai à Marseille, 29 mai à Paris et 30 mai à Strasbourg.

Inscriptions sur https://www.augma.fr/#formation
Plus d’informations sur : safeimplant@gmail.com

Bibliographie

1. alderman, n.E., Sterile plaster of Paris as an implant in the infrabony environment: A preliminary study. J. Periodontol., 40(1):11-13, 1969
2. Armstrong, D.g., Findlow, a.H., Oyibo, s.O., Boulton, a.J.M., The use of absorbable antibiotic-impregnated calcium sulfate pellets in the management of diabetic foot infections. Diabetic Medicine, 18(11):942-943, 2001
3. Atilgan, s., Yaman, F., Yilmaz, U., görgün, B., Ünlü, g., An experimental comparison of the effects of calcium sulfate particles and ß-tricalcium phosphate/hydroxyapatite granules on osteogenesis in internal bone cavities. Biotechnol. & Biotechnol. EQ, 21:205-210, 2007
4. Bahn, s.l., Plaster: a bone substitute. Orthop. surg., 21:672-681, 1966
5. Bell, W.H., Resorption characteristics of bone and bone substitutes. Oral Surg. Oral Med. Oral Pathol., 17:650-657, 1964
6. Boden sd, stevenson s. Bone grafting and bone graft substitutes. Philadelphia: Saunders, 1999
7. Bronzetti, g., aretini, P., ambrosini, C., Cini, M., Fiorio, r., Caltavuturo, l., Della Croce, C., Panunzio, M., Antimutagenesis studies of magnesium and calcium salts. J. Environ. Pathol. Toxicol. Oncol., 19(4):401-413, 2000 Calhoun, N.R., Neiders, M.E., Greene, G.W. Jr., Effects of plaster-of-Paris implants in surgical defects of mandibular alveolar processes of dogs. J. Oral Surg., 25(2):122-128, 1967
8. Coetzee, a.s., Regeneration of bone in the presence of calcium sulfate. Arch. Otolaryngol., 106:405-409, 1980
9. Damien, C.J., Parsons, J.r., Bone graft and bone graft substitutes: A review of current technology and applications. J. Appl. Biomaterials, 2:187-208, 1991
10. De leonardis, D., Pecora, g.r., Augmentation of the maxillary sinus with calcium sulfate: One-year clinical report from a prospective longitudinal study. Int. J. Oral Maxillofac. Implants, 14(6):869-878, 1999

Partager

A propos de l'auteur

Un commentaire

Laisser une réponse