En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.

LEFILDENTAIRE est un site réservé aux professionnels de la santé dentaire.
Si vous n'êtes​ pas un professionnel de santé, vous pouvez obtenir des réponses à vos questions par des experts sur Dentagora.fr en activant le bouton Grand Public.

Je suis un professionnel Grand Public

Conception architecturale générale d’un cabinet dentaire

0

Projet architectural, organisation de la salle de soins et de l’accueil

Des activités extrêmement variées se déroulent au sein d’un cabinet dentaire. Il est crucial lors de la réalisation d’une structure dentaire, quel qu’en soit son type, de réfléchir soigneusement aux différentes fonctions exercées. En effet, c’est autour de ces fonctions que devra s’élaborer le projet architectural et NON l’inverse.

D’autre part, la réalisation proprement dite des actes dentaires s’effectue dans la salle opératoire (SO). Cette pièce, qui inclut des formes et des types variables d’équipement dentaire fixe et/ou mobile, sera donc la considération primaire dans cette conception. Par ailleurs, la philosophie de traitement et les préférences personnelles du praticien doivent être l’arrière-plan de la planification architecturale. Celles-ci varient de façon parfois très importante d’un praticien à un autre. Un choix qui sera idéal pour l’un peut s’avérer complètement frustrant et non fonctionnel pour d’autres. En tout état de cause, afin d’offrir un service de qualité aux patients sur de nombreuses années, le praticien et son équipe doivent être à l’aise et décontractés dans leur environnement quotidien. En un mot, le cabinet doit être le reflet de la vision du praticien. Aussi est-il important qu’il y ait peu de compromis dans la conception de l’aire de travail. N’oublions pas que notre cabinet est l’endroit où beaucoup d’entre nous passent la plus grande partie de leur temps.

Par ailleurs, pour les patients (même s’ils ne sont que des visiteurs occasionnels) la façon dont ils se sentent dans le cabinet est aussi importante que les traitements reçus. Si le cabinet projette une image tout à la fois professionnelle et chaleureuse, voire confortable, il est très probable que les patients motivés le recommanderont aux personnes de leur entourage. L’étape suivante est de considérer, objectivement, la surface nécessaire pour le futur cabinet.

s’entourer-de-professionnels

1936 : Cabinet du Dr Angle

Savoir s’entourer de professionnels

De même qu’il est difficile pour un patient d’établir un diagnostic précis sans l’aide d’un expert dentaire, il est difficile pour un chirurgien-dentiste de se passer de l’aide d’un expert spécialisé dans l’aménagement d’un cabinet dentaire. La plupart des praticiens font appel à un expert-comptable, un banquier, un fournisseur dentaire, un conseiller d’assurance voire désormais à un consultant en organisation. De même, afin d’obtenir une prestation professionnelle, ils doivent faire appel à des spécialistes de la conception et de la planification architecturale. De façon exhaustive, les partenaires les plus importants sont l’architecte, l’ingénieur, le décorateur d’intérieur, le distributeur dentaire et le chef de chantier.

Un architecte professionnel, par sa formation et son expérience, peut vous aider à prendre les premières décisions, à élaborer les plans, assurer le suivi de chantier et livrer le cabinet terminé. Il est en outre formé pour aménager votre cabinet de façon esthétique. Ainsi, vous aurez l’assurance que votre projet sera assuré avec une plus grande sécurité, une meilleure efficacité et dans le respect des normes. R. ANEZIN, architecte DPLG, spécialisé dans les cabinets médicaux et dentaires, nous décrira les étapes rationnelles à respecter lors de ce type de projet.

La salle opératoire

La réalisation d’un cabinet doit être l’aboutissement d’une réflexion profonde sur le type d’exercice souhaité. Il ne s’agit pas simplement de réaliser une belle décoration mais bien plus de montrer en quoi ces évolutions du cadre de travail sont au service d’un projet professionnel.

L’objectif est de montrer qu’il est possible d’exercer dans des conditions confortables et conformes aux exigences actuelles et de réaliser des cabinets dignes d’une dentisterie moderne. Au cours de cette présentation, F. Bellaiche, omnipraticien exerçant dans une petite ville nous fera partager son expérience et décrira plus particulièrement l’organisation de sa salle de soins.

Dans un cabinet organisé, l’organisation optimale de la salle de soins doit permettre de résoudre de nombreux problèmes :

  • réduction des temps morts entre chaque patient,
  • traitement rapide de deux patients pour de petites interventions (retouches de prothèse, attente d’anesthésie, etc.),
  • traitement rapide des urgences,
  • réorganisation sereine de la salle opératoire par l’assistante entre chaque patient.

Remarque : Prévoir les besoins actuels et futurs en personnel est une décision importante lors de la conception d’un cabinet. Il est critique de tenir compte de ce critère pour éviter de nouvelles dépenses importantes dans le futur.

Le secrétariat et la zone d’accueil : nœuds de la communication au cabinet

D. Tigrid nous montrera l’importance d’une zone d’accueil rationnelle et conçue pour communiquer correctement avec le patient.

Bien que l’activité du secrétariat puisse être très importante, nous classons celui-ci dans la zone semi-active. En effet, la pression subie ici est malgré tout moins importante qu’en salle opératoire. Cependant, le secrétariat, trop souvent négligé, occupe la partie centrale de la zone administrative et d’accueil. C’est la véritable « tour de contrôle » de la partie administrative.

Il ne peut exister de schéma stéréotypé pour cette zone. Un soin particulier doit y être apporté sur le plan de l’aménagement et de la décoration en fonction des goûts de chacun.

Quelques règles sont toutefois à respecter. Son emplacement central doit permettre le contrôle des déplacements du patient. Il doit aussi autoriser la communication de celui-ci avec la réceptionniste. D’autre part, si l’assistante est également réceptionniste comme c’est souvent le cas, le contrôle peut être réalisé à l’aide d’un discret système vidéo, avec écran dans la SO.

Le secrétariat joue un rôle central dans le système de communication de tout le cabinet. C’est là que se collectent, s’élaborent et se transmettent toutes les informations cliniques, para-cliniques et extra-cliniques. D’ailleurs, si les systèmes de communication interne et externe (interphones, systèmes visuels et acoustiques, etc.) sont bien conçus, les déplacements et les interruptions du travail dans le cabinet pourront être réduits de façon très significative.

Enfin le secrétariat doit être un modèle d’efficacité et de fonctionnalité afin de réduire les pertes de temps. Sur le plan architectural, il doit être situé le plus centralement possible dans la zone administrative et d’accueil, voire dans tout le cabinet. C’est en effet vers lui que convergent tous les trajets obligatoires. La salle d’attente doit être prévue à proximité immédiate de l’entrée, bien en vue du secrétariat.

Les opinions divergent sur le propos de savoir si la salle d’attente doit être séparée ou non du secrétariat. Les exigences sont contradictoires : la communication entre le patient et la réceptionniste doit être possible pour que le premier se sente rassuré, mais, en sens inverse, il est souhaitable que le patient ne puisse pas entendre les conversations entre la réceptionniste et les autres patients ou les représentants. A chacun donc, ici aussi, en fonction de ses propres affinités de faire son choix.

Les zones fonctionnelles seront choisies par tentatives successives en tenant compte des entrées et de la distribution générale du plan de base.

Conclusion

Un cabinet dentaire, conçu dans le respect des règles ergonomiques est organisé autour des personnes qui y travaillent quotidiennement aussi bien qu’autour des patients qui s’y rendent. S’il est réalisé de façon fonctionnelle, esthétique et confortable, le cabinet dentaire engendre un exercice productif et des patients satisfaits.

Un cabinet ergonomique permet aux personnes de se déplacer sans obstacle, avec un accès facile aux différents équipements et matériels.

Cela encourage toute l’équipe à travailler dans une atmosphère propice à l’épanouissement de chacun.

N’oublions jamais que c’est dans le cabinet que nous passons la majeure partie de notre temps. La plus grande rigueur dans la planification, la conception et la réalisation d’un cabinet dentaire n’est donc pas un luxe : c’est, tout simplement, une étape essentielle dans la réussite de votre cabinet.

Conférence A2

Le cabinet dentaire idéal

Mardi 23 novembre 2010, 9h00- 11h30

Responsable scientifique : E. BINHAS (Marseille)

Objectifs : définir les étapes clés dans l’élaboration d’un projet (création ou réaménagement) architectural, prendre en compte l’accueil et le ressenti du patient.

Mots clés : concept architectural, agencement, ergonomie.

Organisation et contraintes dans l’agencement des zones clinique et para-clinique d’un cabinet dentaire
F. BELLAICHE (Boissy L’Aillerie)

Comment agencer les zones d’accueil et administrative du cabinet pour un impact optimal sur le patient.
D. TIGRID (Choisy le Roi)

Rôle de l’organisation dans l’élaboration d’un projet architectural.
R. ANEZIN (Paris)

Partager

A propos de l'auteur

Dr. Edmond BINHAS

Fondateur du groupe Edmond Binhas
Rejoignez-nous sur notre Centre de Ressources
Institut BINHAS / Claudette


Adresse : 5 rue de Copenhague BP 20057 13742 VITROLLES CEDEX

Laisser une réponse