En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.

LEFILDENTAIRE est un site réservé aux professionnels de la santé dentaire.
Si vous n'êtes​ pas un professionnel de santé, vous pouvez obtenir des réponses à vos questions par des experts sur Dentagora.fr en activant le bouton Grand Public.

Je suis un professionnel Grand Public

Les nouveaux paradigmes en dentisterie

0

Notre profession, c’est évident, fait face à des défis sans précédent. Les évolutions de toutes sortes et dans tous les domaines sont devenues notre lot quotidien. Cependant, les seules innovations technologiques sont insuffisantes pour assurer la pérennité des structures libérales. La maîtrise des aspects non cliniques est devenue un élément déterminant dans la survie des cabinets. Désormais, il faut 2 rails pour que le train roule : le rail clinique ET le rail non clinique. Dans chacun de ces 2 domaines de nombreux paradigmes ont vu le jour.

Sur le plan clinique

La dentisterie contemporaine offre des opportunités incroyables pour des restaurations toujours plus naturelles et répondant aux impératifs biologiques, esthétiques et biomécaniques. Les techniques de collage ainsi que l’apparition de céramique sans métal ont transformé les traitements esthétiques et la dentisterie restauratrice. Le rôle central de la prévention est de plus en plus reconnu par la communauté scientifique. Nous connaissons mieux maintenant l’impact de la santé buccale sur la santé générale (diabète, accouchements prématurés, maladie d’Alzheimer,…) en particulier en raison de problèmes parodontaux. L’utilisation de la radiologie en 3D a permis un bond en matière de diagnostic mais également de prise en charge des pathologies. L’extrême sophistication des techniques implantaires ainsi que l’utilisation de logiciels de planification ont révolutionné ce type de traitements.

L’avènement de l’orthodontie invisible, l’usage de mini-vis ainsi que l’orthodontie rapide basée sur des interventions issues de la chirurgie maxillo-faciale entraîne une nouvelle approche des traitements. En endodontie, l’usage du microscope, la microchirurgie et la technique à une seule lime en mouvement réciproque permettent la réalisation de traitements canalaires dans des délais acceptables. La CFAO avec l’empreinte numérique et la fabrication assistée par ordinateur est désormais arrivée à maturation. Je passe sous silence les progrès réalisés dans des domaines tels que l’anesthésiologie avec le MEOPA, la dentisterie pédiatrique, l’occlusion et les troubles, la dermatologie buccale, l’halitose et le traitement des apnées du sommeil et du ronflement par les orthèses d’avancée mandibulaire, etc.

Les seules innovations technologiques sont insuffisantes pour assurer la pérennité des structures libérales

Sur le plan non clinique

Là aussi, les nouveaux paradigmes sont nombreux. Ainsi un patient qui ne serait pas revenu dans un cabinet depuis plus de 20 ans serait surpris de l’importance des mesures d’hygiène prises quotidiennement. Par ailleurs, au-delà du développement de l’informatique et de toutes sortes d’écrans dans les cabinets, l’avènement d’Internet a modifié non seulement notre gestion administrative, les relations avec les organismes de remboursement, mais également les rapports avec nos patients devenus consommateurs de santé. Par ailleurs la pression des médias, de l’État et des compagnies d’assurance a entraîné l’apparition d’un nouveau stress et de nouvelles contraintes. En outre, la nouvelle concurrence des centres de santé impose d’être plus vigilants. Les praticiens sont ainsi confrontés à une double contrainte : d’une part la nécessité d’accroître leur production pour faire face à l’augmentation des charges et de l’autre la difficulté d’augmenter les honoraires.

Cela impose d’accepter la nécessité de gérer le cabinet comme une véritable entreprise. Pour cela il est nécessaire de le faire reposer sur des systèmes rationnels. Qu’il s’agisse de gestion, de communication, d’organisation, de management ou même de stratégie, l’époque du bricolage est désormais révolue. Il devient important d’acquérir de bonnes compétences dans ces domaines. Le plus gros changement de paradigme réside surtout dans ses aspects.

Conclusion

C’est l’acceptation de la nouvelle réalité et la capacité d’adaptation qui permettront aux praticiens libéraux d’assurer la pérennité de leur structure. Cela nécessite d’avoir l’esprit souple et non rigide. C’est le seul moyen d’évoluer face à ces nouveaux paradigmes tout en restant fidèle aux valeurs traditionnelles de la profession. À cette condition, la profession dentaire recèle des opportunités extraordinaires qui peuvent permettre au praticien un épanouissement tout au long de sa carrière.

Partager

A propos de l'auteur

patricia LEVI

Directrice de la publication

Laisser une réponse