En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.

LEFILDENTAIRE est un site réservé aux professionnels de la santé dentaire.
Si vous n'êtes​ pas un professionnel de santé, vous pouvez obtenir des réponses à vos questions par des experts sur Dentagora.fr en activant le bouton Grand Public.

Je suis un professionnel Grand Public

3 Conseils pour mieux gérer les patients anxieux

0

Pour certaines personnes, aller chez le dentiste est une véritable épreuve. Ces patients n’aiment pas le dentiste et trouvent sans cesse des excuses pour annuler les rendez-vous à la dernière minute et éviter les traitements. Pour quelles raisons ?

Nous avons identifié deux raisons principales :

  • Une mauvaise expérience qu’ils ont vécue par le passé et qui aurait laissé des traces.
  • La gêne. En effet, s’ils ne sont pas allés chez le dentiste depuis plusieurs années, ils culpabilisent, et craignent d’être recadrés par le praticien pour avoir si longtemps négligé leur santé bucco-dentaire. Quelle que soit la raison, vous devez faire en sorte que ces patients se sentent aussi à l’aise que possible. Vous devez également les sensibiliser à l’importance d’une bonne santé bucco-dentaire.

En vérité, la prise en charge de patients anxieux est aussi difficile pour le dentiste que pour le patient. Ces patients peuvent être une source de stress supplémentaire.

Voici trois conseils pour vous aider à mieux gérer les patients craintifs.

1. Former votre équipe pour qu’elle sache reconnaître les patients anxieux

Ce n’est pas un scoop : il faut que les patients se sentent à l’aise dès qu’ils franchissent la porte du cabinet. Cela est encore plus important pour les patients anxieux. Les membres de votre équipe doivent connaître les besoins particuliers de ces patients et reconnaître les signes typiques d’anxiété. Une forte respiration, une transpiration excessive, sont à surveiller.

Si les patients sont exceptionnellement silencieux ou particulièrement bruyants, cela doit aussi alerter. La gestuelle importe aussi. Comment se tiennent-ils ? Sont-ils tendus ?

Lorsque votre équipe identifie ces signes, elle doit alors prendre des précautions supplémentaires pour mettre ces patients à l’aise.

L’objectif est vraiment de les rassurer : dans certains cas parler avec eux suffit à les détendre, d’autres attendent plus. Ils souhaitent qu’on leur fournisse des explications claires sur le fonctionnement du cabinet et sur ce qui va se passer pour eux lors de la séance de soins.

S’ils doivent remplir des documents, votre équipe peut proposer de les y aider.

Une attitude attentive et une ambiance cocooning est indispensable pour préparer la consultation.

Ce qui les rendra plus susceptibles de vous faire confiance une fois en consultation.

2. Ecoutez-les

C’est essentiel pour que les patients se sentent à l’aise. Chaque patient a vécu une expérience unique et a ses propres peurs, uniques, aussi. Une fois que vous avez identifié leurs craintes, vous pouvez adapter votre discours pour les rassurer.

Montrez-leur que vous vous souciez d’eux et que vous voulez les aider à prendre soin de leur santé bucco-dentaire. Si vous gagnez leur confiance, ils écouteront vos conseils et prêteront attention aux propositions de traitement que vous leur ferez.

Aidez-les à clarifier ce qui les dérange.

Voici quelques exemples de questions que vous pouvez poser :

  • Avez-vous eu des expériences difficiles chez le dentiste dans le passé ?
  • Quelles sont vos préoccupations concernant le traitement ?
  • Avez-vous des inquiétudes concernant les injections, l’anesthésie ? Quelles sont vos inquiétudes ?
  • Y a-t-il quelque chose dont vous souhaiteriez me parler ?

3. Laissez-leur le contrôle

Souvent, les patients anxieux se sentent impuissants en consultation. Ils n’ont aucun contrôle sur la situation, ce qui peut les faire paniquer. C’est pourquoi il est essentiel de leur donner un certain contrôle. Comment ? Je vous conseille d’établir un moyen pour eux de signaler ce qui les dérange.

Dites au patient de lever la main s’il se sent mal à l’aise (pour une raison quelconque). Ainsi, vous pourrez être réactif rapidement. Votre patient aura aussi la possibilité de demander des pauses.

S’ils ont un certain contrôle, les patients se sentent plus libres.

Ils seront plus à même d’accepter un traitement.

Conclusion

Oui, c’est exact, les patients anxieux peuvent ajouter du stress à votre journée. Mais quel challenge !

Si vous prenez le temps de les connaître et de répondre à leurs craintes, vous pouvez relever le défi de les transformer en « Fans » de votre cabinet. Ces patients auront enfin les soins dont ils ont besoin.

Non seulement ils vous confieront leurs soins mais également ils vous recommanderont surement à leurs proches.

Partager

A propos de l'auteur

Dr. Edmond BINHAS

Fondateur du groupe Edmond Binhas
Rejoignez-nous sur notre Centre de Ressources
Institut BINHAS / Claudette


Adresse : 5 rue de Copenhague BP 20057 13742 VITROLLES CEDEX

Laisser une réponse