En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.

LEFILDENTAIRE est un site réservé aux professionnels de la santé dentaire.
Si vous n'êtes​ pas un professionnel de santé, vous pouvez obtenir des réponses à vos questions par des experts sur Dentagora.fr en activant le bouton Grand Public.

Je suis un professionnel Grand Public

Comment rédiger et publier une offre d’emploi d’assistante dentaire ?

0

Attirer les meilleurs talents au sein de son cabinet dentaire fait partie de la panoplie du chirurgien-dentiste employeur. Cette démarche est aussi l’une des disciplines majeures relativement récente de la fonction RH. Elle porte un nom assez « barbare » : le Marketing RH. N’ayant rien à voir avec les notions de commerce ou de marketing, la notion de marketing RH est de plus en plus utilisée dans le domaine du management des ressources humaines afin de déployer les meilleures stratégies de recrutement de personnels qualifiés.

Zoom sur les offres d’emploi diffusées par les chirurgiens-dentistes

1. Les offres de remplacement en CDD

« recherche assistante dentaire pour remplacement dans cabinet de standing de 3 praticiens en plein coeur de centre ville » « recherche assistante travail quatre mains pour remplacement congés maternité, possibilité CDI ultérieur. Connaissance chirurgie implantologie »

2. Les offres d’assistantes dentaires qualifiées en CDI

« cabinet 3 praticiens cherche 3e assistante qualifiée pour un CDI de 35 heures »

« cabinet omnipratique recherche jeune femme bonne présentation, motivée, demeurant à proximité, pour poste d’assistante dentaire qualifiée »

« vous êtes qualifiée, sérieuse, rigoureuse, organisée, très motivée et vous avez une bonne présentation, avec ou sans expérience, alors je vous propose un poste à temps plein dans un cadre agréable. Envoyez votre cv et lettre de motivation sans oublier photo par e-mail »

3. Les offres d’assistantes dentaires débutantes

« si vous êtes dynamique, motivée et souriante, nous recherchons une assistante dentaire à former »

« propose poste assistante en contrat de professionnalisation Lundi-Mercredi-Vendredi. Ce poste est évolutif vers un temps plein ensuite. Privilégie les personnes domiciliées proches du lieu de travail »

Un constat alarmant et affligeant

Qu’il s’agisse d’annonces emploi de la presse écrite ou du web, la forme et le contenu des offres d’emploi émanant des chirurgiens-dentistes employeurs sont en règle générale consternants. La médiocrité de ces appels à candidatures n’est certainement pas à mettre sur le compte des insuffisances professionnelles des dentistes en recrutement. On ne va tout de même pas imposer à un praticien de suivre un mastère en gestion RH pour apprendre à rédiger une offre d’emploi argumentée, circonstanciée et attractive. Quelques efforts intellectuels et un peu de courage doivent amplement suffire, d’autant que l’importance du rôle et des fonctions de l’assistante dentaire n’est actuellement plus contestable et nécessite par conséquent qu’on s’y attarde. Comment peut-on prêter aussi peu d’attention à la qualité littéraire d’une offre d’emploi et négliger son impact incontestable et considérable sur la motivation du candidat qui décidera ou non de postuler. Ce n’est d’ailleurs pas tant le contenu de l’offre d’emploi (contenu du poste et conditions matérielles de travail) qui exercera un pouvoir attractif ou répulsif sur le candidat, mais tout au contraire sa forme, c’est-à dire le soin apporté à sa rédaction.

Publier une offre d’emploi : quel support ?

Rien ne sert de mandater un cabinet de recrutement pour publier et diffuser une offre d’emploi, du moins pour un poste de support clinique en dentisterie : assistante ou aide dentaire, hygiéniste (pays autorisés), prothésiste ou dentiste collaborateur/associé. Pour tout autre poste en particulier administratif n’étant pas consigné dans la classification des métiers de la CCN des cabinets dentaires (assistante de direction ou de gestion), il est capital d’adopter une stratégie RH spécifique1. Les candidats à un emploi clinique dans le secteur dentaire ne consultent en règle générale, ni la presse régionale ni la presse locale (sauf certains praticiens qui recherchent un poste de collaborateur au sein d’une mutuelle ou d’une clinique dentaire privée), et encore moins les sites Internet d’emploi généraliste (Monster, emploi.com, …) qui, pour certains créent des catégories d’emploi dentaire qui ne sont en fait que des coquilles vides (aucune offre d’emploi, aucun candidat) et des appels à prestations commerciales. Désormais, pas moins de 98 % des candidatures sont adressées par voie électronique : il est donc impératif que le cabinet dentaire employeur dispose d’une connexion permanente à Internet même si le gérant n’est pas un professionnel de la navigation sur le web. Lorsqu’on publie en complément une offre d’emploi dans la presse écrite professionnelle et spécialisée (Information dentaire, Le Fil Dentaire pour les revues ayant la plus forte audience auprès du personnel dentaire), il faut prendre soin de toujours communiquer une adresse email.

Une assistante dentaire ne perdra pas son temps à imprimer un courrier ni à débourser le montant d’un timbre postal quand elle peut aussi facilement postuler auprès de multiples employeurs. Les dentistes, soucieux de la solution parfois la plus expéditive quand il ne s’agit pas de leur coeur de métier (les soins), souvent entre deux patients ou en début (voire fin) de soirée, publient leurs offres d’emploi sous la forme de petites annonces emballées en presque 3 mn, se souciant bien peu de l’impact de leur proposition auprès de la population des assistantes dentaires aspirant à un emploi ou attendant de quitter leur poste actuel dans l’espoir d’un renouveau ou d’une évolution professionnelle. Certains praticiens prennent soin également de préserver leur anonymat, à tort et à travers et réduisent de près de 60 % leurs chances de drainer un quota suffisant de candidatures pertinentes.

Les cabinets dentaires étaient encore l’un des rares secteurs d’activités professionnelles à ne pas bénéficier, à l’instar de nombreux marchés de l’emploi, d’une plate-forme Internet spécialisée et dédiée à la gestion et à la promotion de leurs offres et demandes d’emploi. De manière empirique et par ouï-dire, les chirurgiens-dentistes naviguaient à vue de nez, débarquant ici ou là, sur l’un ou l’autre des multiples sites de petites annonces du web, contre toute démarche rationnelle propre à tout professionnel du recrutement. Depuis septembre 2009, les praticiens et le personnel dentaire ont enfin la possibilité de promouvoir leurs services réciproques à l’instar de tout secteur d’activités professionnelles spécialisées, sur le plus grand site d’emploi dentaire jamais conçu www.dentalemploi.com. Il intègre une CVthèque déjà pourvue de plusieurs milliers de CV’s argumentés et de fiches « cabinets dentaires employeurs » présentant leur infrastructure. Numéro 1 de l’emploi dentaire sur Google, Dentalemploi est intégralement gratuit de l’inscription jusqu’au recrutement final et représente la plus grande plate-forme de services à l’emploi dentaire avec une audience déjà record de 28 000 visiteurs uniques chaque mois pour plus de 110 000 pages consultées.

L’intitulé du poste

L’intitulé du poste est capital : soit il s’agit d’une assistante dentaire stagiaire, soit d’une assistante dentaire qualifiée.

On s’oriente en principe vers la recherche d’une assistante dentaire débutante ou éligible à un contrat de professionnalisation (France) lorsqu’on considère que la spécificité de l’exercice odontologique du praticien l’obligera dans tous les cas à assurer une formation interne ardue. Dès lors, l’expérience antérieure de l’assistante « qualifiée » peut représenter un frein psychologique important à la conduite d’un changement de management de l’unité de soins. C’est aussi la raison pour laquelle un orthodontiste préférera une assistante issue de l’omnipratique plutôt qu’une assistante ODF expérimentée.

Reformater une assistante dentaire expérimentée est parfois bien plus compliqué que de former une nouvelle recrue débutante. Après avoir cliqué sur « publier une offre d’emploi » (dentalemploi), il faut donc préciser l’orientation clinique dans la rubrique dédiée « description générale du poste » : ex. « assistante dentaire qualifiée expérimentée en chirurgie parodontale » ou « assistante qualifiée ODF ».

Le contrat et la durée de travail

Il convient bien entendu d’indiquer s’il s’agit d’un CDI ou d’un CDD (remplacement ou contrat de professionnalisation), d’un temps complet ou partiel.

Sauf cas très particuliers des mi-temps, un poste à temps partiel en cabinet dentaire ne drainera que très peu de candidatures. En somme, il est toujours préférable d’éviter de proposer un emploi «mutilé» (à partir de 28 heures, visez les 35 heures de travail effectif), tant l’étendue du travail au sein d’un cabinet dentaire est élastique.

La description du cabinet et de l’équipe

On ne doit rédiger cette description qu’une seule fois pour toutes les offres d’emploi2 actuelles et ultérieures à diffuser pour le compte de son cabinet actuel : 15 mn peuvent suffire afin de rédiger cette description avec soin dans un fichier texte ou Word de votre bureau informatique ; il s’agit ensuite de le copier-coller dans le champ descriptif concerné. Dans un premier temps, il est capital de présenter en détail l’infrastructure de son cabinet dentaire : superficie, matériel (rvg, pano, caméra intra buccale, logiciel de gestion), nombre de salles de soins (fauteuils), salle de consultation dédiée, secrétariat indépendant, configuration et équipement de la salle de stérilisation, membres du personnel et qualifications, collaborateurs et associés. L’assistante dentaire doit pouvoir se projeter dans le cabinet hôte. Même si ce cabinet a une configuration relativement standard, il ne faut jamais négliger la partie descriptive : c’est d’ailleurs plus le soin apporté à la rédaction de ce contenu qu’à la description du poste qui emportera l’adhésion du candidat. Dans tous les cas, c’est un premier levier d’appel à candidatures.

La description du poste

La description du poste doit être précise et circonspecte. C’est la polyvalence ou la spécialisation annoncée du poste de travail qui orientera ou non le candidat vers l’emploi proposé. Une assistante dentaire qualifiée et expérimentée ne retiendra que très rarement (sauf pénurie d’offres dans le secteur géographique concerné) une proposition d’emploi qui prône la polyvalence clinique et administrative.

Il convient donc de lister toutes les tâches de travail et responsabilités même élémentaires qui seront confiées au candidat : de la gestion de l’hygiène et de l’asepsie, à l’aide opératoire et instrumentiste, en passant par la gestion des stocks et fournitures

Les horaires de travail

La présentation des horaires de travail est quasi systématiquement négligée par tous les praticiens recruteurs. Pourtant, combien de temps perdent les praticiens à recevoir une assistante en entretien alors même que ces horaires sont incompatibles avec l’organisation de sa vie personnelle et privée : il suffisait pourtant de les présenter en amont, tel un premier critère de présélection.

La fourchette de salaire

À tort, la présentation des conditions salariales n’est également que très rarement annoncée par les chirurgiens-dentistes employeurs dans leurs offres d’emploi, comme pour laisser ouverte la possibilité d’une négociation à la baisse. Que le dentiste-gérant souhaite négocier le salaire de manière directe est compréhensible, mais il est cependant capital d’indiquer en amont à la postulante quelle sera sa marge de négociation. Pour un poste d’assistante qualifiée avec une expérience d’au moins 4 ans (toutes expériences confondues) au fauteuil, la fourchette moyenne de salaire se situe en France entre 1 600 et 1 900 € bruts mensuels pour un CDI à temps complet (35 h).

La formation continue, les perspectives d’évolution

Le dernier point à aborder dans le cadre de la rédaction d’une offre d’emploi concerne l’évolution possible de l’assistante sur le moyen et long terme.

Quoi qu’on en dise, il est désormais concevable de « faire carrière » au sein d’un cabinet dentaire, au regard de l’évolution constante des techniques médico-dentaires ainsi que des divers modes de management adoptés par les unités de soins buccodentaires.

Si le poste initialement proposé est susceptible d’évoluer, il ne faut pas hésiter à promouvoir cet exceptionnel avantage qui ne passera pas inaperçu auprès d’une assistante dentaire avertie.

La mention des opportunités de formation offertes à l’assistante est essentielle et représentera la plusvalue incontestable d’une offre d’emploi dentaire résolument attractive.

Un modèle d’offre d’emploi en or

Assistante dentaire qualifiée expérimentée 4 mains – CDI Temps complet 35 h

Au sein d’un cabinet dentaire structuré et organisé, privilégiant la qualité globale des services cliniques et administratifs et dirigé par un praticien en exercice individuel spécialisé en implantologie orale, titulaire d’un D.U d’implantologie de la Faculté de <nom>.

Le cabinet de 80 m² dispose de deux fauteuils, est équipé d’une radio panoramique, d’une salle de stérilisation aux normes et récemment refaite à neuf, d’un secrétariat indépendant (gestion administrative et conclusion des ententes financières), d’un coin cuisine/repos/vestiaire. Vous travaillerez en étroite collaboration avec l’assistante de direction du cabinet.

Qualifiée, vous bénéficiez d’une expérience postérieure à votre formation initiale d’au moins 2 ans en travail à quatre mains (chirurgie ou non) à temps complet. Vous n’assurerez au sein de mon cabinet dentaire que des tâches qui relèvent de votre coeur de métier (aide opératoire, hygiène et asepsie, motivation à l’hygiène bucco-dentaire, gestion des stocks et fournitures dentaires) qui vous permettront de vous épanouir et de développer vos compétences techniques grâce à une formation continue assurée (formations internes et externes, congrès, séminaires).

Selon votre niveau de compétences, votre salaire à l’embauche se situera entre 1 600 et 1 900 € bruts mensuels. Vos horaires de travail seront ainsi répartis : lundi de 9 h 00 à 13 h 00 et de 14 h 00 à 18 h 00, mardi, jeudi et vendredi de 9 h 00 à 13 h 00 et de 14 h 00 à 19 h 00 pour 5 semaines de congés annuels (en principe, 3 semaines en août, 1 semaine à Pâques, une semaine Noël/Nouvel an). Envoyez votre CV et votre lettre de motivation à l’adresse email indiquée dans la fiche descriptive de mon cabinet dentaire.

Partager

A propos de l'auteur

Rodolphe COCHET

CONSEIL ET FORMATION EN GESTION DES CABINETS DENTAIRES
ENSEIGNEMENT ET FORMATION
Chargé de cours en management et gestion du cabinet dentaire à l'UFR d'Odontologie de Paris VII & de Reims (cours obligatoires)
Chargé de conférences à l'Université Libre de Bruxelles (ULB Érasme)
Formateur D.U Implantologie et D.U Orthodontie de l'Université d'Évry
Formateur exclusif, Dentsply Sirona Orthodontics

PRESSE ET PUBLICATIONS
Auteur de l‘ouvrage de référence : « Le Manuel du chirurgien-dentiste Manager ».Chef de la rubrique "Management" dans Le Fil Dentaire (France), la Revue Suisse d'Odonto-stomatologie et le Journal du dentiste (Belgique).

AUTEUR DES GRANDS PORTAILS DIGITAUX DENTAIRES
- emploi dentaire : www.dentalemploi.com
- formation dentaire : www.dentalformation.com
- coaching d'équipe : www.dentalsirh.com
- gestion & organisation : www.rh-dentaire.com


Adresse : 7 rue Nicolas Houel - 75005 Paris

Laisser une réponse