En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.

LEFILDENTAIRE est un site réservé aux professionnels de la santé dentaire.
Si vous n'êtes​ pas un professionnel de santé, vous pouvez obtenir des réponses à vos questions par des experts sur Dentagora.fr en activant le bouton Grand Public.

Je suis un professionnel Grand Public

Précieux binôme

0

Depuis le 26 janvier 2016, les assistant(e)s dentaires bénéficient du statut de professionnel de santé mais cette reconnaissance de leur profession au Code de la Santé Publique n’a pas vraiment apporté de changements drastiques même si, l’évolution de leur champ de compétence est attendue de pied ferme par praticiens et assistantes. En effet, après dix d’attente, on pouvait espérer que certaines tâches telles que la prise de clichés radiographiques, d’empreintes, la réalisation de gouttières ou encore la motivation à l’hygiène bucco-dentaire qu’elles exercent parfois en toute illégalité, intègrent leur fiche de poste. Où est-ce que le bât blesse ?

Les raisons sont-elles relatives au cadre de l’activité elle-même ? Le chirurgien-dentiste qui confie une tâche à son assistante devrait- t-il garder la responsabilité juridique de l’acte qu’il délègue ? Pour ce faire, la formation des assistantes à ces nouveaux actes médicaux ne devrait-elle pas être plus encadrée ? Leur rémunération plus valorisée en regard de ces nouvelles technicités ? Ou cet immobilisme est-il la volonté politique de mettre la pédale douce sur la refonte d’un système de santé qui pourrait aggraver le déficit public ?

La profession d’hygiéniste dentaire en France n’est peut-être pas pour demain !

Aujourd’hui, seuls 35 à 37% des cabinets dentaires en France emploient une assistante dentaire qualifiée.

Pour autant, l’exercice dentaire poursuit son avancée, se spécialise, se technicise…. Les exigences de nos patients aussi évoluent. Le cabinet de demain apte à entreprendre et à innover pourra- t-il faire l’économie d’une assistante compétente. Des compétences techniques certes mais avant tout humaines, relationnelles car ne l’omettons pas, elle est la première et la dernière vision du patient, elle l’accueille, le rassure, l’accompagne… Si de surcroît, le tandem que vous formez avec elle est efficace, complice, rien n’échappera à l’attention de vos patients qui accèderont à leurs soins en toute confiance et sérénité.

Toute l’équipe du Fil Dentaire se joint à moi pour remercier chaleureusement toutes les assistantes qui ont accepté de répondre à nos questions avec une grande réactivité en pleine période estivale. Leur participation ne poursuit qu’un seul objectif : parvenir à être mieux comprise pour optimiser la relation avec leur praticien.

Ce numéro de rentrée est un clin d’œil à votre précieux binôme. Prenez-en soin !

Partager

A propos de l'auteur

patricia LEVI

Directrice de la publication

Laisser une réponse