En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.

LEFILDENTAIRE est un site réservé aux professionnels de la santé dentaire.
Si vous n'êtes​ pas un professionnel de santé, vous pouvez obtenir des réponses à vos questions par des experts sur Dentagora.fr en activant le bouton Grand Public.

Je suis un professionnel Grand Public

Dossier Laboratoire de prothèse – Volet II

0

Volet II : Affichage des prix des prothèses dentaires : comment communiquer positivement ?

Lire le 1er volet : Les bonnes questions à se poser

Nous avons abordé dans le premier volet de ce dossier, l’importance de prendre le temps d’établir un bon relationnel avec son laboratoire de prothèse. Avoir confiance en quelqu’un qui connaît vos préférences en occlusion, en points de contact, en forme, en ajustage général, etc. C’est quelqu’un qui prendra un intérêt personnel à la satisfaction du Patient en vous fournissant la meilleure qualité à chaque fois et qui vous aidera à construire un exercice encore plus performant. Et pourtant, cet équilibre peut s’avérer fragile…

Depuis le 21 juillet 2009, la loi “Hôpital, patients, santé, territoires” (HPST) instaure l’obligation pour les dentistes d’indiquer aux patients, le prix d’achat de la prothèse et de fournir un certificat de fabrication émis par le fabricant. Les médias s’en sont servis pour rédiger des articles ou réaliser des émissions de nature à porter atteinte directement ou indirectement à l’ensemble de la profession. Aussi, beaucoup de praticiens sont montés au créneau. Ils ont vu dans cette obligation un élément très négatif de nature à semer le doute dans l’esprit des patients. Contrairement aux verres de lunettes dont la confection est automatisée et parfaitement maîtrisée, la réalisation d’une couronne exige le respect de nombreuses étapes cliniques. En l’occurrence, le travail effectué par le chirurgien-dentiste s’apparente à celui de l’ophtalmologiste pas à celui de l’opticien.

La réalisation au laboratoire ne constitue qu’une seule des étapes. C’est pourquoi certains chirurgiens-dentistes sont réticents à afficher les tarifs de laboratoire. Cela reviendrait à accréditer la thèse que leur travail est un acte de vente. Et en même temps, face aux obligations, quelles qu’elles soient, l’idée est de pouvoir optimiser voire positiver plutôt que de vouloir aller contre. Il s’agit de s’adapter et de voir comment ces éléments peuvent renforcer la relation de confiance avec les patients sur la nature et la qualité des traitements réalisés. Il en résulte une information encore plus poussée et détaillée auprès des patients. Il est toutefois important de ne pas basculer dans la justification. Les patients en ressortiront gagnants par une information éclairée. Je vous invite donc à expliquer aux patients les différentes étapes de la réalisation d’un traitement.

L’objectif est de bien rappeler ou de faire prendre conscience que la réalisation en bouche, si elle reste un acte pratiqué couramment dans nos cabinets, n’en reste pas moins un acte médical complexe, ayant nécessité de longues années d’études et qu’il n’est pas acceptable de le laisser assimiler à un simple acte de vente d’un produit de consommation. Nous savons tous que la santé de nos patients vaut bien plus que cela.

Le tableau proposé ci-après est extrait des protocoles opératoires du concept D.O.G. ® (Dentisterie Optimale Globale®). Il n’a qu’une valeur d’exemple à adapter à votre propre mode de réalisation. Nous remercions le Dr Michel BARTALA (Maître de conférence des Universités – Bordeaux 2 – Praticien Hospitalier – Activité libérale) de nous avoir autorisé à publier ce protocole.

POUR NOUS, UNE INFORMATION COMPLETE EST IMPORTANTE

Dans le cadre d’une information complète, objective et transparente auprès de nos patients, nous mettons un point d’honneur à vous informer des différentes étapes de réalisation des traitements qui vous sont proposés.

Vous trouverez ci-après le détail des différentes étapes de la réalisation d’une couronne céramique ainsi que le montant total des honoraires et les frais de laboratoire.

Tous les montants sont exprimés en euros.
Pour toute information complémentaire, n’hésitez pas à contacter un membre de notre cabinet.
Dr Martin et son équipe

Inlay-core

Séquences pour la réalisation d’une coiffe prothétique

PREALABLE : La couronne est un acte de prévention qui réhabilite la dent et assure sa pérennité. Plusieurs couronnes peuvent être associées en vue de reconstruire le capital fonctionnel et esthétique. Les techniques opératoires actuelles permettent de reproduire aussi bien la texture, la forme, la couleur de la dent mais aussi sa luminescence ou son état de surface. Votre praticien établira un devis et vous informera sur le coût et les modalités de remboursement. Il est possible de placer des couronnes sur des dents vivantes comme sur des dents dépulpées (dévitalisées). Les deux options sont complexes et nécessitent le respect d’un protocole précis et détaillé afin d’obtenir une qualité prédictible.

Coiffe-ceramo-céramique

ATTENTION ! Selon les indications, certaines des étapes suivantes peuvent être supprimées et d’autres rajoutées. Les étapes suivantes constituent un exemple d’une molaire (dent n°46) avec importante lésion carieuse (carie) ayant nécessité une biopulpectomie d’urgence (dévitalisation), un traitement endodontique (soin des racines) puis une reconstitution corono radiculaire (couronne avec pivot) de type inlay core et une coiffe céramo céramique (couronne en céramique de la teinte des dents). Afin de restaurer la dent au plus tôt, certaines d’entre elles peuvent être regroupées.

Les photos sont dues à l’amabilité du Dr Michel BARTALA et du laboratoire Stéphane FAUNY.

EXTRAIT DES PROTOCOLES «D.O.G.»® Dentisterie Optimale Globale

EXTRAIT-DES-PROTOCOLES

Le montant total des honoraires pour l’ensemble de ce traitement est de 1015,98 Euros. Le remboursement au tarif de base (100%) de la Sécurité Sociale est de : XXX Euros

Ce tarif ne prend pas en compte le remboursement par les éventuelles mutuelles ou assurances complémentaires. Pour information, le montant de l’étape 43 (frais de laboratoire inclus dans le montant total des honoraires) s’élève à : 149 Euros. Tarifs à titre indicatif.

Partager

A propos de l'auteur

Dr. Edmond BINHAS

Fondateur du groupe Edmond Binhas
Rejoignez-nous sur notre Centre de Ressources
Institut BINHAS / Claudette


Adresse : 5 rue de Copenhague BP 20057 13742 VITROLLES CEDEX

Laisser une réponse