En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.

LEFILDENTAIRE est un site réservé aux professionnels de la santé dentaire.
Si vous n'êtes​ pas un professionnel de santé, vous pouvez obtenir des réponses à vos questions par des experts sur Dentagora.fr en activant le bouton Grand Public.

Je suis un professionnel Grand Public

Dossier simplification du travail au cabinet dentaire

0

Volet II : Le schéma de circulation des instruments

Le deuxième volet de notre dossier sur la simplification du travail dans la pratique dentaire quotidienne concerne le schéma de circulation des instruments. L’objectif premier de cette réflexion minutieuse est de simplifier un maximum les processus.

Le concept global « MTIO® »: Méthode de Traitement Instrumental Optimisé®

L’idée est ici de proposer un nouveau concept simple, souple et universel. J’entends par universel un concept qui s’adapte à tous les modes d’exercice, praticien solo, avec une assistante ou travaillant en groupe.

Contrairement aux approches classiques partielles, le concept global de MTIO® prend en compte l’ensemble du parcours de l’instrument dès la salle de soins et jusqu’à la fin de la stérilisation. Ce concept assure une plus grande efficacité ainsi qu’un accroissement de la sécurité sur le plan sanitaire tant pour l’assistante que pour le praticien. En étudiant ce parcours, on observe une marche en avant circulaire qui passe par les six étapes suivantes :

  1. Utilisation des instruments
  2. Transfert 1 (septique)
  3. Stérilisation des instruments
  4. Stockage des instruments
  5. Transfert 2 (stérile)
  6. Mise en place / préparation des instruments (Schéma 1)

Dans le cadre de cet article, nous nous contenterons de décrire de façon synthétique 2 point-clés de ce concept : le nettoyage de la salle de soins entre deux patients et le cycle de stérilisation (afin de rester pratiques, nous nous attacherons uniquement à la circulation des instruments, sans entrer dans les détails bactériologiques). Le concept des Bacs et Cassettes sera abordé dans le prochain volet du dossier.

le-parcours-instrumental-une-boucle-fermée

1. Zoom sur le nettoyage de la salle opératoire

De nombreuses erreurs sont commises à ce stade et entraînent des pertes de temps parfois importantes. C’est pourquoi, il faut analyser avec soin cette étape. L’une des règles les plus efficaces dans ce domaine est l’utilisation d’une « check-list ». En voici un exemple type très utile à établir pour optimiser le passage d’un patient à l’autre. Nous étudierons le cas d’un cabinet équipé d’un fauteuil et dans lequel travaillent un praticien et son assistante.

Cette check-list n’est qu’un exemple et n’a pas de valeur exhaustive. (Cf. Check-list, figure 2)

Après la phase du nettoyage, il est préférable, bien que non obligatoire, d’installer le patient suivant. En effet, à ce stade, la salle de soins est présentable pour le patient. Cette façon de procéder a l’avantage de rassurer le patient suivant qui peut ainsi observer que tout le matériel qui sera utilisé pour lui a été changé. Nous recommandons d’insérer les canules d’aspiration DEVANT le patient.

2. Zoom sur le cycle de stérilisation

L’objectif n’est pas ici d’établir les éléments exhaustifs de la chaîne de stérilisation mais bien de rappeler les six étapes clés du schéma de circulation optimal des instruments en vue d’une sécurité maximale. (Cf. Schéma 3)

Le pré-traitement vise à limiter la contamination des Dispositifs Médicaux (DM) (terminologie actuelle adaptée aux instruments) souillés ainsi qu’à protéger le personnel. La réception et le tri permettent de choisir la filière de traitement adaptée aux Dispositifs Médicaux (DM). Le nettoyage, le rinçage et le séchage (Phases 1, 2 et 3) visent à obtenir le niveau minimum de contamination. Le conditionnement (Phase 4) doit permettre le passage de l’agent stérilisant puis la conservation de l’état stérile. La stérilisation (Phase 5) est réalisée dans un appareil qualifié. Il est aujourd’hui une évidence de rappeler que seuls les autoclaves sont les seuls matériels acceptables. Le stockage (Phase 6) doit s’effectuer dans des conditions rigoureuses.

Nous vous invitons à étudier dans votre cabinet, chacune des ces phases. Cette étude doit vous conduire à une logique d’organisation de votre salle de stérilisation. A chacune des 6 fonctions précédemment citées doit correspondre un emplacement correspondant bien déterminé dans la salle de stérilisation.

Ainsi :

  • A la fonction Prédésinfection/Nettoyage pourra correspondre la cuve à Ultra-sons et/ou le Thermodésinfecteur
  • Pour la fonction Rinçage, la zone Evier sera la zone correspondante
  • Pour la fonction Séchage, il peut s’agir d’une Cuve de Séchage ou d’une partie du Plan de travail si le séchage est manuel.

Ce schéma est le plus SIMPLE et le plus SÛR pour réduire le parcours instrumental.
Notre prochain article viendra compléter celui-ci et abordera le concept de Bacs et Cassettes ainsi que le travail à quatre mains.

Check-list nettoyage de la salle de soins entre 2 patients

nettoyage-de-la-salle-de-soins

étapes-pour-une-sécurité-ma-ximale

Partager

A propos de l'auteur

Dr. Edmond BINHAS

Fondateur du groupe Edmond Binhas
Rejoignez-nous sur notre Centre de Ressources
Institut BINHAS / Claudette


Adresse : 5 rue de Copenhague BP 20057 13742 VITROLLES CEDEX

Laisser une réponse