En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.

LEFILDENTAIRE est un site réservé aux professionnels de la santé dentaire.
Si vous n'êtes​ pas un professionnel de santé, vous pouvez obtenir des réponses à vos questions par des experts sur Dentagora.fr en activant le bouton Grand Public.

Je suis un professionnel Grand Public

Esthétique & fonction

0

La dentisterie numérique se développe très rapidement, et pour notre plus grand bonheur, nous avons de nouvelles possibilités passionnantes dans l’itération de nos flux de travail. dans cet article, nous allons explorer pas à pas un cas de réhabilitation esthétique et fonctionnelle. Ces deux aspects ne peuvent aujourd’hui s’envisager l’un sans l’autre.

Une patiente consulte pour modifier l’esthétique de son sourire. (Fig. 1a, 1b)

fig1

Figure 1a : vue initiale intra-orale / Figure 1b : portrait initial

Pour ce type de cas, mon approche est une approche systématique qui démarre par l’acquisition des données 2d (conception de sourire) puis 3d (conception statique) et enfin 4d (conception en mouvement).

Phase de données

La dentisterie numérique commence par la collecte des données. L’objectif de chaque consultation initiale est d’obtenir un ensemble de données complet, qui permet une planification puissante. Nous collectons de manière systématique un ensemble de photos intra-orales et de portraits, de scans intraoraux, de données CBCT et la cinématique des mouvements réels du patients (Modjaw).

Le mouvement spécifique du patient est un enregistrement tout-en-un pour la planification fonctionnelle, remplaçant efficacement l’arc facial, les enregistrements d’occlusion pendant le traitement et, bien sûr, fournissant le mouvement comme couche supplémentaire de planification.

2D : La phase de conception du sourire

Dans ce cas, nous avons utilisé la plate-forme Smilecloud pour simuler le projet de conception de sourire virtuel.

Cette phase a des objectifs précis :

  • relier la conception au visage du patient : en définissant une ligne de référence (horizontale) et une ligne médiane (verticale).
  • affiner la restauration en ajustant la courbe zénithale, la courbe incisale, ainsi que les proportions. Les points de papilles et le rapport zone de contact / embrasure peuvent être définis, ainsi que l’architecture des angles.

Smilecloud est essentiellement un moteur de recherche de bibliothèques de formes de dents naturelles qui fournit des compositions uniques en temps réel, les rendant sous forme de maquettes visuelles.

C’est un moyen rapide et efficace de communiquer visuellement le plan au patient, d’obtenir l’acceptation du cas et de choisir une bibliothèque qui sera utilisée dans la phase 3d. (Fig. 2a, 2b et 2c)

fig2

Figure 2a : planification 2D via le portail SmileCloud / Figure 2b : planification 2D via le portail SmileCloud

fig3

Figure 2c : planification 2D via le portail SmileCloud

3D : Profil d’émergence et occlusion

Dans l’étape 3D, nous procédons au positionnement de la bibliothèque selon notre projet 2D. Une troisième dimension sera présente dans cette étape: l’axe sagittal. Dans l’axe sagittal, deux facteurs sont essentiels à comprendre et à gérer :

  • profils d’émergence – Nous positionnons la bibliothèque légèrement infra par rapport au tissu, supprimant virtuellement les zones qui seront allongées de la couronne. une erreur courante ici est de placer la bibliothèque au-dessus du tissu.
  • Occlusion statique – Ici, nous préférons positionner les dents maxillaires idéalement en premier selon notre planification faciale dans la plupart des scénarios, en suivant des changements sélectifs dans la partie inférieure pour obtenir une bonne stabilité occlusale, et viser autant de scénarios de fosse cuspide que possible

4D : Mouvement

Dans l’univers 4D, une quatrième dimension émerge: le temps. Ce qui nous permet de concevoir nos restaurations en utilisant le mouvement spécifique du patient. Nous utilisons les données de mouvement pour tester virtuellement notre conception 3D et effectuer virtuellement les ajustements nécessaires. Nous allons parcourir le mouvement, un ensemble de données à la fois. A commencer par le guidage, puis la phonétique, la mastication, et assurer la faisabilité de notre projet esthétique. (Fig.2d)

fig4

Figure 2d: enregistrement ModJaw des mouvements de la patiente

Exécution

Une fois la planification terminée (Fig.2e), nous pouvons procéder à l’impression des modèles finaux qui seront utilisés pour fabriquer des guides en silicone pour la préparation des dents (Fig. 3a).

figure

Figure 2e : la bibliothèque de dents générée par SmileCloud est exportée puis utilisée sous Exocad pour créer le waxup / Figure 3a : le waxup imprimé

Nous imprimerons également des guides de réduction des tissus mous (Fig. 3b).

figure1

Figure 3b : la gouttière de réduction pour les tissus mous

Dans ce cas, une réduction des tissus mous a été exécutée, suivie d’une technique de réduction osseuse sans lambeau (Paulo Kano qdt 2020) (Fig.3d).

fig6

Figure 3c : la gouttière de réduction des tissus mous en place / Figure 3d : allongement coronaire

Dans la même séance, l’hémostase est obtenue à l’aide de cordons imprégnés d’épinéphrine tressée (Pascal) et la préparation est effectuée à l’aide d’un guide en silicone, selon le projet (Fig.3e).

Le scan de préparation est aligné sur le projet de conception, ce qui nous permet de copier précisément la bibliothèque fonctionnalisée dans un fichier fraisable. Les restaurations sont usinées à partir d’Empress Cad multi et collées le jour suivant. (Fig. 4a et 4b)

fig7

Figure 3e : clé en silicone pour le contrôle des réductions / Figure 4a : portrait final

fig8

Figure 4b : photographie intra-orale finale

Conclusion

La dentisterie moderne est capable de réaliser une planification avec un niveau de détail extrême, lors de l’utilisation de bibliothèques et de mouvements spécifiques au patient, ce qui permet de planifier virtuellement l’ensemble du cas avant toute intervention. Cela permet des étapes cliniques guidées et simplifiées et des résultats fiables et prévisibles.

Partager

A propos de l'auteur

Florin COFAR

Diplôme en médecine dentaire en 2007 (UMFT Victor Babes
Timisoara)
Etudes supérieures au NYU College of Dentistry et à la Harvard Business School
Conférencier international sur l'esthétique dentaire, la dentisterie numérique et la conception du sourire (conférences dans plus de 30 pays, y compris des académies prestigieuses telles que l'American Academy of Cosmetic Dentistry, SBOE - Brazilian Academy of Esthetic Dentistry, CIDAE ou BACD - British Academy of Cosmetic Dentistry…)
Leader d’opinion pour les grandes entreprises du domaine dentaire telles qu'Ivoclar-Vivadent, MIS et 3Shape

Laisser une réponse