En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.

LEFILDENTAIRE est un site réservé aux professionnels de la santé dentaire.
Si vous n'êtes​ pas un professionnel de santé, vous pouvez obtenir des réponses à vos questions par des experts sur Dentagora.fr en activant le bouton Grand Public.

Je suis un professionnel Grand Public

Reconstruction sous-sinusienne après échec, quelle approche ?

1

Plus d’un implant sur deux placés au maxillaire postérieur est associé à une greffe de sinus par voie crestale ou latérale (Seong et coll, JOI 2013). Des échecs de greffes osseuses ou d’implants posés dans cette zone peuvent survenir à court, moyen ou long terme, pouvant justifier de retirer le matériel.

Les explantations dans ce site sous-sinusien transforme alors l’architecture osseuse et muqueuse en une situation complexe à reconstruire. Il en résulte une anatomie orale perturbée, où les échecs successifs de greffe et/ou implants peuvent également mettre en communication le sinus maxillaire et la cavité orale.

Au travers de nombreux cas cliniques, nous discuterons d’une prise en charge efficiente de ces cas d’atrophies, où le challenge sera de reconstruire l’anatomie du plancher sinusien plan par plan pour envisager sereinement une future réhabilitation.

Partager

A propos de l'auteur

Un commentaire

  1. Joelle Simoussa on

    Bonsoir

    J’ai bien aimé la presentation , concernant la partie facette pelliculé est ce que la réalisation comme présentée Sur le Plateau television , la préparation des dents est minimale ou sans preparation est c’est solide est la finesse rejoint celle des lumineers, car a croire les avis Google des patients suivie dans votre cabinet parlent de discordance entre la présentation et la pratique car ca se termine souvent en verneers avec taille de dents car Les matériaux utilisés impose une taille des dents plus importante et non réversible pour que la colle tienne car sur l’émail vos matériaux ne tiennent pas comme les matériaux cerinate qui a son protocole avec un brevet avec une assurance sur 20ans Sans taille ou minimale avec une colle qui tient sur l’email pratiqué en france et les empreintes envoyées au 3 pays depuis peu : origine Califonie, italie et un pays nordique
    Je souhaite avoir vote avis spécialisé , et si réellement vos matériaux sont fin se colle en tiennent sur l’émail C’est la véritable question et solution Solide sans casse solution pérenne ? Et quelle est le matériel en question ?
    Merci d’avance

Laisser une réponse