En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.

LEFILDENTAIRE est un site réservé aux professionnels de la santé dentaire.
Si vous n'êtes​ pas un professionnel de santé, vous pouvez obtenir des réponses à vos questions par des experts sur Dentagora.fr en activant le bouton Grand Public.

Je suis un professionnel Grand Public

4 Conseils pour réduire son niveau de stress

0

Vous possédez un cabinet dentaire et cela est une source de stress ? Responsable du traitement prodigué à vos patients, gestionnaire de votre cabinet, à la fois commercial et manager, être chef d’entreprise n’est pas de tout repos. Cela implique de gérer le recrutement du personnel mais également d’avoir un oeil sur le chiffre d’affaires du cabinet et de continuellement passer de l’un à l’autre. Cette fonction est exigeante et vous met à rude à épreuve. Le stress est une chose normale. Il aide parfois à se dépasser mais si celui-ci vous paralyse et vous empêche de déployer toutes vos capacités, il est nécessaire de trouver des moyens pour le réduire et recommencer à apprécier votre profession. Ça n’est pas une fatalité !

Agissez comme un chef d’entreprise

Il est bien évident que vous n’avez pas fait des études en dentaire pour devenir propriétaire d’une entreprise. Votre motivation principale réside dans la clinique et non dans la gestion du cabinet. Et pourtant… Faire comme si tout le reste n’existait pas est une véritable source de stress et peut avoir des conséquences importantes sur votre activité. Votre capacité à accepter votre rôle de chef d’entreprise est le premier pas vers la réussite ! Assister à des cours de formation continue en gestion de cabinet et/ou en management est un moyen d’intégrer les problématiques entrepreneuriales dans votre activité. Pensez également que vous pouvez faire appel à un consultant qui vous guidera dans cette démarche.

Apprenez à vous entourer

Si l’équipe que vous avez constituée est solide et soudée, elle vous accompagnera sur le chemin de la réussite. Vous saurez sur qui vous reposer et les journées vous paraîtront moins stressantes. En revanche, si votre équipe est désorganisée et faible, cela aura une incidence sur votre réussite. Elle ralentira votre productivité. L’importance du recrutement est indéniable.

Il est assez naturel d’attribuer un poste à la première personne que vous rencontrez avec un Cv impressionnant. Pourtant, mettre en place un processus d’embauche et s’y tenir est un moyen d’éviter certaines déconvenues.

4 conseils pour un recrutement :

  • Créer une fiche de poste pour chaque fonction au cabinet.
  • Savoir identifier les éléments suspects sur un CV (changement fréquent de cabinet, fautes d’orthographe…) ;
  • Commencer par mener des entretiens téléphoniques avec les candidats retenus. Cela vous aidera à savoir si les candidats conviennent bien au poste avant de les recevoir pour un entretien ;
  • Faire une liste des questions pertinentes à poser aux candidats lors de ces entretiens en face-à-face.

Ces démarches peuvent vous paraitre fastidieuses et longues pour un recrutement mais suivre ce processus est un excellent moyen pour recruter le meilleur candidat pour votre cabinet.

Guidez votre équipe

Vous ne pouvez pas espérer que votre équipe s’organise et sache précisément ce qu’elle doit faire sans leur avoir expliqué.

En effet, si vous ne prodiguez pas de conseils et d’indications aux membres de l’équipe, elle se sentira perdue et cette situation générera du stress. Endossez votre rôle de chef d’entreprise et communiquez de façon concise et précise, ce qui permettra à chacun de savoir exactement ce qu’il doit faire et comment le faire.

Il est indispensable de rédiger des fiches de postes détaillées afin d’indiquer le plus précisément ce que vous attendez de vos salariés. En délimitant précisément le périmètre d’action du poste, vous évitez le sentiment d’insécurité qui pourrait surgir et générer du stress. Pensez également à communiquer un maximum avec chaque membre de votre équipe en lui donnant un retour sur ce qu’il fait : quels sont ses points forts ? Où peut-il s’améliorer ? Et enfin, n’oubliez pas de proposer des formations tout au long de l’année qui enrichiront les compétences de votre équipe. Vous verrez leurs performances s’améliorer, ainsi que le moral de l’équipe. Les conditions de travail et l’ambiance n’en seront que plus sereines.

Déléguez !

Certains praticiens préféreraient éviter d’avoir à gérer la gestion d’un cabinet. Et pourtant, d’autres sont l’exact opposé. Ces chirurgiens-dentistes veulent tout maîtriser. Ils ont du mal à faire confiance et pensent que les membres de leurs équipes ne sont pas capables de gérer des situations délicates et qu’il vaut mieux le faire soi-même pour être certain du résultat. Cette attitude s’avère être une grande source de stress. D’une part, pour l’équipe qui ne connait pas précisément le fonctionnement du cabinet puisque que c’est le praticien qui fait tout. Et d’autre part, pour le praticien lui-même qui endosse une charge de responsabilité et de travail trop importante.

Un chef d’entreprise ne doit pas maîtriser chaque détail. Si cette attitude ne vous est pas naturelle, il faut néanmoins se forcer à lâcher prise. Apprenez à faire confiance aux personnes que vous avez recrutées pour vous entourer. Cette idée-même vous effraie ? Croyez bien qu’elle en vaut la peine. Le temps que vous consacrez à des tâches administratives et que vous réussirez à déléguer est du temps gagné au fauteuil auprès de vos patients.

Un autre avantage avec cette répartition : Le sentiment de confiance que vous procurez à votre équipe. En effet, elle se sentira valorisée dans son travail et augmentera ainsi la productivité de votre cabinet.

Conclusion

Le stress n’est pas un état de fait. Il existe des moyens très concrets pour le réduire considérablement dans votre pratique mais également dans celle de votre équipe. En effet, vous n’êtes pas le seul à le ressentir. Les membres de votre cabinet sont également touchés par cet état. En diminuant votre stress, vous retrouverez le plaisir d’exercer. Vous vous souviendrez alors des raisons qui vous ont conduit vers la profession de chirurgien-dentiste. Soulagé de ce poids, vous verrez que les objectifs que vous vous êtes fixés ne sont pas insurmontables. Vous pourrez ainsi exploiter au maximum vos compétences et développer votre plein potentiel.

Partager

A propos de l'auteur

Dr. Edmond BINHAS

Fondateur du groupe Edmond Binhas
Rejoignez-nous sur notre Centre de Ressources
Institut BINHAS / Claudette


Adresse : 5 rue de Copenhague BP 20057 13742 VITROLLES CEDEX

Laisser une réponse