En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.

pop-up-enquete-CFAO

L’éclaircissement au cabinet et/ou ambulatoire

1

Fondamentaux

La demande d’éclaircissement dentaire dans nos cabinets est en constante augmentation. Nous devons y faire face de manière simple et efficace. Il consiste à oxyder les molécules chromatigènes. Plusieurs méthodes se présentent à nous. Nous avons choisi de présenter ici une méthode d’éclaircissement au fauteuil sans photoactivation utilisant du peroxyde d’hydrogène à 35 %, qui peut être complétée et améliorée en ambulatoire, utilisant du peroxyde de carbamide à 10 %. Il est fondamental de ne pas réaliser d’éclaircissement sur des patients fumeurs ou ayant des déhiscences parodontales trop importantes.

Préalable

1. Bilan bucco dentaire :

Soins conservateurs des lésions carieuses, détartrage, empreintes à l’alginate maxillaire et mandibulaire

2. Clichés photographiques

Cliche-photographique

Appareil photo numérique reflex et flash annulaire

3. Prise de teinte

Prise-de-teinte

Eclaircissement ambulatoire

  1. Réalisation de logettes réservoir ur le modèle en plâtre
  2. Réalisation d’une gouttière thermoformée de 1 mm d’épaisseur

Realisations-des-logettes

3. Application du gel dans la gouttière après brossage dentaire

Application-du-gel

Astuces & tours de main

Éclaircissement au fauteuil et Éclaircissement ambulatoire :

Astuces-et-tours-de-main

1. En cas de débordement de peroxyde d’hydrogène sur une muqueuse, appliquer du BICARBONATE DE SODIUM dilué au sérum physiologique au pinceau pour neutraliser 2. Ne pas réaliser l’éclaircissement des 2 arcades en même temps pour garder une référence de teinte

Éclaircissement au fauteuil

1. Mise en place d’une digue liquide pour protéger les tissus (écarteurs labiaux, cotons)

Mise-en-place-d-une-digue-liquide

2. Application du gel de peroxyde d’hydrogène

application-du-gel-de-peroxyde-d-hydrogene

Conseils

Eclaircissement au fauteuil :

  • Réaliser trois applications de 15 minutes chacune, aspirer et rincer abondamment entre chaque séance à renouveler si nécessaire lors d’une seconde séance
  • Fluoration par gel incolore type GC Tooth Mouss

Eclaircissement ambulatoire :

  • Si des douleurs apparaissent, arrêter le traitement un ou deux jours et reprendre
  • Après avoir déposé la gouttière, se brosser les dents à l’eau et effectuer une fluoration par bain de bouche incolore
  • Eviter les aliments colorants pendant le traitement (café, betterave, curry)

Testez vous

1. Le blanchiment dentaire peut s’effectuer :

  • A. sans aucune précaution préalable
  • B. après détartrage et prophylaxie préventive
  • C. en cas d’hypersensibilité dentaire

2. Après un blanchiment dentaire :

  • A. la consommation d’aliments colorés n’affecte pas le traitement
  • B. un brossage délicat est nécessaire
  • C. une application topique de fluor est nécessaire

3. Afin de visualiser la réussite du blanchiment dentaire :

  • A. on traite les arcades séparément
  • B. la source lumineuse doit avoir une température de couleur de 5 500°K
  • C. la prise de photos est souhaitable
Partager

A propos de l'auteur

Stéphanie PINEAU

étudiante en T1 (Bordeaux-France)

Un commentaire

Laisser une réponse