En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.

LEFILDENTAIRE est un site réservé aux professionnels de la santé dentaire.
Si vous n'êtes​ pas un professionnel de santé, vous pouvez obtenir des réponses à vos questions par des experts sur Dentagora.fr en activant le bouton Grand Public.

Je suis un professionnel Grand Public

Examen clinique global : les cinq étapes®

0

En théorie, chaque patient devrait recevoir le traitement idéal. Or, en pratique, dans la plupart des cabinets dentaires, les patients sont examinés pour des soins spécifiques et immédiats (gestion de l’urgence ou des problèmes visibles, plutôt que proposition d’un bilan global). En règle générale, un patient qui se présente dans un cabinet pour un traitement urgent, recevra le traitement pour cette demande et peut-être quelques soins complémentaires mais fera assez rarement l’objet d’un examen complet.

Examiner complètement le patient est une nouvelle manière d’aborder l’examen dentaire. Dans le cadre de ce que j’ai appelé l’Approche Préventive Globale (A.P.G.®), cela devrait être systématique aujourd’hui.

Le Groupe Edmond Binhas enseigne l’Examen Clinique Global en cinq Étapes® (ECG5) qui a été créé pour former le patient à la dentisterie complète. Au cours des 15 dernières années, nous l’avons développé et actualisé, prenant conseil auprès de centaines de cabinets dentaires. Cet examen comprend cinq phases :

  1. l’examen parodontal
  2. l’examen dentaire
  3. l’examen esthétique
  4. l’examen implantaire
  5. l’examen occlusal

Cette chronologie est proposée non seulement pour optimiser l’analyse clinique mais aussi pour faire de chaque phase une vraie méthode d’éducation du patient aux traitements dentaires modernes. Ce type d’examen peut aider le cabinet à offrir plus de services aux patients et parallèlement élever la production moyenne par patient.

L’Examen en Cinq Étapes® est un système étape par étape qui doit être suivi rigoureusement dans l’ordre pour être plus efficace.

Phase 1 : l’examen parodontal

Dans une grande majorité des cabinets dentaires français, les praticiens ne réalisent pas de sondage parodontal ni d’enregistrement de la profondeur des poches. Or, malgré les différentes approches de l’examen parodontal, celui-ci est critique.

C’est la mesure précise de la profondeur des poches qui nous permet de décider s’il faut commencer par le traitement initial ou par un autre traitement. Je recommande vivement ce sondage simple à réaliser. Un praticien avec assistante peut accomplir cette tâche en quelques minutes. Il est important d’investir dans ces quelques minutes pour déterminer l’importance du traitement à proposer et réaliser la présentation du traitement le plus adapté aux pathologies rencontrées.

Chaque phase de l’Examen en Cinq Étapes® peut être réalisée à l’aide d’un script spécifique indépendant pour chacune d’entre elles. Cela permet au praticien d’être plus performant et au patient de mieux comprendre les différentes étapes du traitement. Gardez à l’esprit que l’un des objectifs de cet examen est de démontrer au patient que votre cabinet prend le temps de bien l’examiner et propose des plans de traitements complets. Si le patient a besoin d’une thérapie parodontale, vous pouvez d’ores et déjà en parler dès la fin de ce premier rendez-vous.

Phase 2 : l’examen dentaire

Les chirurgiens-dentistes sont habitués à identifier les problèmes purement dentaires bien plus qu’aucun autre problème de santé bucco-dentaire. Cela est le reflet de notre formation mais également est lié au fait que notre système de santé rembourse mieux ce type de traitement. Par ailleurs, lorsque vous vous adressez à un patient, parlez avec des termes simples. Au lieu d’utiliser des termes tels que « maxillaire » ou « la 14 », parlez de « dent supérieure », « dent de devant » ou « d’une molaire à votre droite ». Cela permet aux patients de prendre part au processus d’éducation et de mieux comprendre leur santé bucco-dentaire.

Phase 3 : l’examen esthétique

J’ai plus d’une fois eu l’occasion d’expliquer que, lors de l’examen clinique du patient, l’examen esthétique est aussi un aspect critique. Certains travaux les plus récents dans l’approche clinique (Franck Spear, Vincent Kokich et coll.) ont inversé l’approche traditionnelle (basée d’abord sur la fonction et la biologie) pour prendre en compte l’esthétique d’abord puis ensuite d’y intégrer les aspects biologiques et fonctionnels. Cette nouvelle approche doit véritablement nous interpeller. En effet, elle correspond à une réponse faite à la demande de plus en plus pressante de la part de nos patients. Or, ma conviction profonde est que lorsqu’une demande existe, la science se débrouille pour trouver des solutions. Les omnipraticiens de nos jours, ont de plus en plus l’occasion de proposer des traitements esthétiques : cela peut aller du blanchiment aux facettes en passant par les inlays-onlays composites voire les couronnes tout en céramique. Bien que la dentisterie esthétique soit plus un désir qu’un réel besoin médical, je recommande tout de même de la présenter, au même titre que les traitements traditionnels. Je rappelle, à ce titre, la récente définition de la santé par l’OMS : « La santé est un état de complet bien-être physique, mental, psychologique et social, et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d’infirmité. ». Nous constatons que la proposition de traitements esthétiques s’intègre parfaitement à cette définition.

L’examen esthétique devrait rester relativement simple mais puissant en termes d’éducation et de recommandations.

Le meilleur moyen est d’utiliser un petit miroir, la caméra endo-buccale et un livret sur les paramètres du sourire. Demandez tout simplement au patient de regarder dans le miroir tandis que vous montrez la forme des dents antérieures sur le livret. Il n’est pas utile d’expliquer si un traitement est nécessaire ou même de le recommander. L’effet comparatif de ce protocole est suffisant pour créer une motivation du patient.

L’examen esthétique devient intéressant pour de nombreux patients. Prenez le temps de bien répondre aux questions de manière positive. L’enthousiasme que les patients commencent à créer pour eux-mêmes sera bien entendu relayé par le praticien et son équipe.

Phase 4 : l’examen implantaire

Presque chaque patient à qui il manque au moins une dent est un candidat potentiel aux implants. Ici aussi, l’examen implantaire doit être introduit par un script expliquant que le cabinet met un point d’honneur à évaluer systématiquement si chaque patient peut bénéficier des avantages des implants dentaires. De nombreux patients sont aujourd’hui familiarisés au concept d’implants dentaires. Il ne s’agit pas d’éduquer uniquement les patients édentés sur les possibilités des implants. Il s’agit également d’informer les patients qui n’en ont pas personnellement besoin. En effet, ils pourront ainsi en parler à leur famille et à leurs amis. Beaucoup d’implants dentaires sont réalisés après de telles recommandations. Cet examen devrait être court et efficace. C’est le concept d’efficacité relationnelle que je défends depuis de nombreuses années.

Phase 5 : l’examen occlusal

Lors de l’examen occlusal vous utilisez, bien entendu, du papier à articuler. Or, les marques faites sur les surfaces occlusales des dents permettent aux patients de comprendre l’importance de bons contacts entre les mâchoires. C’est souvent l’occasion pour eux de comprendre vraiment comment s’emboîtent les dents entre elles. En réalité, l’examen occlusal est une excellente façon de différencier votre cabinet des autres. Il est souvent révélateur de problèmes en lien avec d’autres types de traitements. Si nécessaire, il doit bien entendu être complété par une analyse occlusale approfondie.

Conclusion

L’Examen en Cinq Étapes® est un processus puissant qui permet aux patients de mieux comprendre leur santé et leur esthétique bucco-dentaire. Il donne aux praticiens un guide étape par étape pour réaliser une consultation pédagogique optimale. De nombreux domaines, tels que la dentisterie esthétique, les implants ou l’occlusion, sont souvent ignorés. En réalité, ils peuvent s’avérer critiques pour le futur des cabinets dentaires. La dentisterie élective est maintenant un axe majeur qu’il semble de plus en plus difficile à ignorer dans le cadre d’une pratique dentaire moderne.

En résumé, les facteurs importants de l’ECG5 sont :

  • réaliser chaque étape l’une après l’autre en respectant la chronologie
  • introduire chaque phase par un script préétabli
  • considérer chaque étape comme une opportunité d’éducation
  • ne pas utiliser un langage trop technique

Cet examen est aujourd’hui une composante critique pour la pérennité d’un cabinet dentaire à moyen et long termes. Il devient une opportunité d’augmenter la production moyenne par nouveau patient. Il ne prend pas beaucoup plus de temps qu’un examen normal. Mais, il permet de proposer plus de soins pour un traitement idéal. Cela permet d’offrir plus de services aux patients tout en augmentant éthiquement la production moyenne par nouveau patient. Cela signifie que moins de nouveaux patients seront nécessaires et que la production de ces derniers va globalement augmenter.

Dans un monde où les patients sont devenus consommateurs, où les compagnies d’assurances s’efforcent de maintenir ou réduire les montants des remboursements et où les bénéfices diminuent régulièrement, il est devenu critique pour les cabinets dentaires d’incorporer en plus de la dentisterie traditionnelle, une dentisterie optionnelle plus complète. C’est possible en mettant en place l’Examen en Cinq Etapes® naturellement, en rendant service aux patients et sans engendrer de dépenses additionnelles ou de grands changements dans nos examens habituels.

Partager

A propos de l'auteur

Dr. Edmond BINHAS

Fondateur du groupe Edmond Binhas
Rejoignez-nous sur notre Centre de Ressources
Institut BINHAS / Claudette


Adresse : 5 rue de Copenhague BP 20057 13742 VITROLLES CEDEX

Laisser une réponse