En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.

LEFILDENTAIRE est un site réservé aux professionnels de la santé dentaire.
Si vous n'êtes​ pas un professionnel de santé, vous pouvez obtenir des réponses à vos questions par des experts sur Dentagora.fr en activant le bouton Grand Public.

Je suis un professionnel Grand Public

Étapes de la chaîne de stérilisation avant passage à l’autoclave

1

La procédure de stérilisation des dispositifs médicaux (DM) nécessite pour être efficace, des opérations préliminaires qui sont le démontage (si possible), la pré-désinfection, le nettoyage, le rinçage, le séchage et le conditionnement. Ces étapes sont impératives. Toutes les manipulations pour les phases de pré-désinfection et de nettoyage nécessitent le port de gants résistants non stériles à usage unique. Il faut aussi porter lunettes et masque contre le risque de projection.

1. Démontage

Facilite-la-préparation-des-DM

Démontage d’un DM suivant les instruction de sa notice d’utilisation

  • Facilite la préparation des DM (pré-désinfection et nettoyage) puis leur stérilisation.
  • Suivez les instructions de la notice d’utilisation.
  • La plupart des instruments rotatifs ne sont pas prévus pour être démontés au cabinet dentaire.

2. Pré-désinfection

Pré-désinfection

Bac de prédésinfection immédiatement disponible dans la salle de soins

  • Protège le personnel et facilite le nettoyage en abaissant le niveau de contamination.
  • Pour faciliter le nettoyage, ne laissez jamais un produit sécher sur l’instrument et éliminez immédiatement les excès de salissures (ciment en particulier). Immergez totalement tous les instruments utilisés en bouche dès la fin de leur utilisation dans une solution détergente-désinfectante.
  • Le temps de trempage, la fréquence de changement des bains et la dilution du produit doivent être vérifiés sur la notice.

3. nettoyage

nettoyage-par-les-ultrasons

1. Bac à ultrasons rempli aux 2/3 de son volume au maximum 2. Le nettoyage manuel est fait avec des gants épais et des brosses douces 3. Les rangements adaptés dans les LD permettent de nettoyer une grande quantité d’instruments à la fois

  • Vise à éliminer les salissures (particules, déchets, souillures…) des objets traités.
  • Aide au nettoyage par les ultrasons (US) Immergez complètement les instruments sans les entasser. La cuve, remplie au maximum aux deux tiers, est obturée par un couvercle.
    Cette action doit être complétée par un nettoyage manuel ou en laveur-désinfecteur. Dans ce dernier cas, seuls les petits instruments rotatifs (fraises, instruments endodontiques, forets…) passeront par le bac à ultrasons.

Nettoyage manuel avec brossage

Choisissez des brosses ne détériorant pas les instruments (jamais de cardes métalliques qui altèrent le revêtement des dispositifs médicaux). Nettoyez, désinfectez ou stérilisez les brosses. Proscrivez les éponges.

Nettoyage en laveur-désinfecteur (LD)

Remplissez le LD en utilisant les porte-cassettes et les systèmes de clips pour les instruments dynamiques. Veillez à positionner les DM avec toutes les concavités vers le bas pour éviter la rétention d’eau. Ne jamais laisser sécher les DM avant de lancer un cycle.

  • Choisissez de préférence un détergent-désinfectant permettant d’être utilisé aussi bien pour la pré-désinfection que pour le bac à ultrasons et le nettoyage manuel.

Faire fonctionner la cuve à US 5 min à vide pour effectuer un dégazage de la solution avant d’y plonger les instruments. Le dégazage consiste à éliminer l’air contenu dans l’eau du réseau qui limiterait l’efficacité du nettoyage en s’opposant au passage des ultrasons.

L’utilisation d’un LD est préférable au nettoyage manuel car la procédure est reproductible, cela améliore la sécurité des assistantes et leur libère du temps. Choisissez un LD conforme à la norme NF EN ISO 15883-2.

4. Rinçage

nettoyage-en-laveur-désinfecteur

Rinçage complet à l’eau douce avec une douchette

  • Permet d’éliminer toutes les souillures, le produit détergent-désinfectant et limite le dépôt de sels minéraux générateurs de corrosion lors de la stérilisation.
  • Rincez avec une douchette en veillant à traiter toutes les surfaces des DM.
  • Des résidus de produit détergent-désinfectant peuvent endommager les DM lors du passage à l’autoclave. Une eau douce limite le dépôt de sels minéraux.

5. Séchage

Sécheuse-automatique

Sécheuse automatique permettant un séchage parfait sans manipulation

  • Permet le contact de l’agent stérilisant (vapeur d’eau saturée) avec toutes les surfaces des DM et évite leur re-contamination.
  • Effectuez un séchage soigneux à l’aide de support en non tissé propre à usage unique ou d’une machine à sécher possédant un filtre bactériologique pour éviter toute dispersion des agents pathogènes dans l’air de la pièce. Utilisez une seringue à air médical pour sécher parfaitement les surfaces striées, creuses ou tubulaires.
  • Les serviettes-éponges, les torchons et les sèche-cheveux sont interdits pour le séchage.

6. Vérification

Vérification-de-la-proporété

Vérification de la propreté et de la qualité des DM

  • Élimine les instruments qui ne sont pas propres ou ne devant plus être utilisés (fissure, décollement d’insert métallique, usure des revêtements diamantés des fraises…)
  • Utilisez une loupe pour les petits instruments rotatifs (fraises, instruments d’endodontie, forets…).

Si les instruments sont sales ou comportent des traces, ils repartent à l’étape de nettoyage. S’ils sont endommagés, ils sont réparés ou mis au rebut.

  • À ce stade, les instruments sont propres, il faut les manipuler avec des mains propres (nettoyage avec une solution hydro-alcoolique au minimum).

7. Conditionnement

formats-de-sachets-et-gaines

1. Plusieurs formats de sachets et gaines sont nécessaires pour adapter leurs dimensions aux formes et volumes des DM 2. Les sachets ne doivent pas être trop remplis sinon ils se détériorent pendant la stérilisation

La-température-et-la-force

3. La température et la force d’écrasement conditionnent la qualité des soudures 4. Soudure bien positionnée et correcte

mauvais-réglage-de-la-température

5. Soudure incorrecte car pliée (souvent due à un mauvais positionnement dans la soudeuse) : elle risque de rompre durant la stérilisation aboutissant à une absence de stérilité des DM 6. Soudure incorrecte due à un mauvais réglage de la température : elle risque de rompre durant la stérilisation aboutissant à une absence de stérilité des DM

  • Maintient l’état stérile en évitant une re-contamination des DM après passage à l’autoclave.
  • Le conditionnement le plus répandu est la gaine thermo-soudable, mais il existe aussi le pliage au papier crêpé ou les containers à soupape.
    Veillez à ne pas mettre trop d’instruments dans les sachets en respectant les règles suivantes :
    – espace latéral : 1 doigt de chaque côté
    – espace vertical : 2 doigts au-dessus et en dessous.

Réglez correctement la température de la soudeuse en vous référant aux informations fournies par le fabricant des sachets. Vérifiez la qualité des soudures (plis, biais, largeur…).

  • Les DM articulés sont lubrifiés avant le conditionnement et le surplus d’huile est enlevé avant conditionnement.
    Ne fermer qu’au premier cran les instruments à encoches et crémaillères avant la stérilisation.
Partager

A propos de l'auteur

Dr. Philippe ROCHER

Chirurgien-dentiste libéral
Maître de conférences des universités à Lille 2
Président de la commission des DM de l'ADF

Dr. Patrick BONNE

Chirurgien-dentiste libéral
Chargé d’enseignement à l’université Bordeaux 2
Coordonateur du D.u. du management de la qualité en dentaire

Un commentaire

Laisser une réponse