En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.

Simplifiez-vous le choix des dents artificielles en prothèse amovible

0

La bonne intégration des prothèses dentaires dans l’harmonie esthétique du visage représente un souci majeur pour le patient dont les exigences à cet égard sont croissantes. Dans le domaine de la prothèse amovible complète, le choix des dents représente une étape importante au cours de laquelle la communication entre le praticien et le patient d’une part, le praticien et le prothésiste d’autre part, est essentielle.

Contrairement à la prothèse fixée, dépendante de la situation initiale des éléments dentaires résiduels, la prothèse amovible complète offre un espace de liberté dans la restauration du sourire, qui est aussi intéressant que risqué. En particulier, la possibilité de varier le choix des dents et leur agencement dans l’espace donne toute latitude au praticien pour optimiser cette composante esthétique. Dans ce but, il existe, à la disposition des praticiens, diverses cartes de formes proposées par les industriels. Celles-ci sont généralement classées selon des formes à prédominance carrée, triangulaire ou ronde et selon la dimension des dents (largeur du groupe incisivo-canin et longueur des incisives centrales). Le praticien assume alors, en accord avec son patient, ce choix délicat.

Celui-ci repose sur plusieurs paramètres (1 – 4):

  • La position du milieu inter-incisif, qui doit être déterminée et marquée sur le bourrelet,
  • la distance inter-canine, qui doit être mesurée en fonction de la position des canines et reportée sur le bourrelet,
  • le visage du patient, qui doit être analysé de face et de profil,
  • la forme de l’arcade maxillaire, qui doit être évaluée,
  • la ligne du sourire, qui doit également être tracée sur le bourrelet (détermination de la longueur des incisives).

Ces étapes découragent parfois les praticiens qui transmettent peu d’informations au prothésiste qui doit alors choisir seul la forme, les dimensions et la teinte, ainsi que le concept occluso-prothétique. C’est dans ce contexte que la société Ivoclar Vivadent a pensé et réalisé il y a quelques années, un nouvel instrument pour faciliter le protocole du choix des dents : le FormSelector, qui s’inscrit dans le concept BPS (5). Cette approche, initiée avec les dents SR-VivoPE, est aujourd’hui réitérée pour les nouvelles dents de la gamme, les dents Phonares.

Le principe du « FormSelector »

L’instrument se présente sous la forme d’un petit éventail composé de feuillets souples plastifiés, nettoyables (Fig. 1).

L’un des premiers feuillets rappelle les étapes d’utilisation du FormSelector, suivi d’un compas de mesure de la distance inter-alaire (Fig. 2a). Il permet de déterminer la largeur des futures dents prothétiques.

Enfin, les feuillets suivants sont destinés à présenter l’ensemble des formes proposées par le fabricant :

  • les dents sont classées selon trois largeurs : petite – moyenne – grande,
  • pour chaque largeur, les dents sont rangées selon deux typologies : douce – marquée,
  • sur chaque feuillet, correspondant à une largeur associée à une typologie, les dents sont classées par longueur croissante.

Au verso des différents feuillets, sont présentées les étapes de la réalisation d’une prothèse amovible complète selon le protocole défini par les Professeurs P. Mariani, V. Dupuis, C. Taddéi et les Docteurs O. Hue et M.V. Berteretche (5).

Cet instrument est conçu pour réaliser ce choix en 3 étapes :

Dans un premier temps, le praticien relève la distance entre les ailes du nez grâce au compas. Il identifie ainsi la largeur du groupe incisivo-canin supérieur : petite – moyenne – grande (Fig. 2a).

Dans un second temps, le choix se porte vers la forme la plus adaptée à la personnalité et la typologie du patient : douce – marquée (Fig. 2b et 2c).

Enfin, il s’agit de déterminer la longueur des futures dents antérieures dans le choix de dents proposées parmi la sélection déjà opérée : courtes – longues (Fig. 2d). Le choix de la forme et de la dimension des dents est alors terminé (5).

formselector

Etude clinique comparative de l’utilisation du « FormSelector »

L’objectif de cette étude était de comparer l’utilisation du FormSelector aux méthodes classiques de choix des dents, auprès d’étudiants et d’enseignants de la Faculté de Chirurgie Dentaire de Strasbourg.

Vingt patients sont sélectionnés de façon aléatoire : 13 hommes et 7 femmes dont 13 édentés totaux, 2 édentés totaux maxillaire et partiels mandibulaire et 5 édentés partiels. L’âge des patients s’échelonne de 49 à 81 ans. Lors du choix des dents, l’étudiant avait la possibilité d’utiliser le FormSelector sous la direction des enseignants du département de prothèse amovible.

Il a été demandé aux étudiants et praticiens :

  • de remplir un questionnaire résumant ces 3 étapes,
  • de donner leur avis concernant cette méthode en la comparant au protocole traditionnel,
  • lors de l’essayage des maquettes en cire du montage des dents, d’indiquer les résultats du choix.

Les avis des enseignants, des étudiants et des patients ont été relevés et analysés.

Résultats de l’étude clinique

sourire-du-patient

Pour l’ensemble des patients sélectionnés, les enseignants et les étudiants ont relevé les résultats suivants :

  1. le choix des dents est jugé judicieux en terme de forme et de dimension, par le praticien et le patient,
  2. concernant la largeur du groupe incisivo-canin : aucun choix de petites dents n’a été retenu mais 12 de dents moyennes et 8 de grandes dents ont été réalisés,
  3. concernant la forme des dents : pour 14 cas une forme dite douce a été préférée et pour 6 patients une forme affirmée, plus angulée,
  4. concernant la longueur des incisives centrales, elle variait de 9 à 12,6 mm selon les patients,
  5. pour aucun d’entre eux, il n’a fallu reprendre ou corriger le choix obtenu à l’aide du FormSelector,
  6. de l’avis des utilisateurs, cette méthode a été jugée plus facile que le protocole traditionnel pour 8 cas, équivalente pour 10 cas et plus difficile à 2 reprises,

Les différentes remarques transmises par les enseignants et leurs étudiants révèlent qu’ils regrettent que le compas n’indique qu’un écartement entre les ailes du nez alors qu’une mesure exacte en millimètres serait préférable. Cela permettrait un choix plus précis de dimension du groupe incisivo-canin parmi celles proposées sur un volet du FormSelector.

Conclusion

Les résultats indiquent que le FormSelector est un outil efficace pour choisir une forme et une dimension de dent adaptées au patient.

Il permet, notamment aux étudiants manquant d’expérience dans le domaine de la prothèse amovible complète ainsi qu’aux praticiens réticents à l’idée de mettre en pratique la méthode traditionnelle, d’effectuer ce choix plus aisément. Le protocole leur semble plus rapide, facilité et plus ergonomique. De plus, il s’agit d’un instrument de communication ludique avec le patient. L’explication du choix s’avère nettement simplifiée par rapport à celle des étapes conventionnelles. Selon les praticiens expérimentés, cette méthode est intéressante et innovante. Pour la plupart, ils l’estiment de difficulté équivalente au protocole traditionnel, auquel ils sont fidèles depuis de nombreuses années. Bien évidemment, des variations inter praticiens existent et peuvent expliquer leur divergence d’opinion concernant le FormSelector. Pour convaincre la majorité d’entre eux, il semblerait intéressant d’y ajouter une réglette millimétrée. Elle permettrait d’ajuster de façon plus précise la mesure de la distance inter-canines et ainsi de préciser le choix.

Pour certains, enfin, cette méthode semble trop simplifiée. Voilà pourtant tout son intérêt et l’objectif de l’élaboration du FormSelector. Il tient compte de deux critères de dimension classiques : largeur et longueur ; les dents sont ainsi rangées selon leur groupe de taille. Mais ce protocole tient également compte du morphotype du patient ; classant les dents selon qu’elles aient une forme plutôt arrondie ou plutôt angulée. La carte de forme en est ainsi totalement bouleversée, ne classant plus les dents selon les trois formes géométriques et leurs longueurs comme elles l’étaient auparavant.

Le FormSelector constitue un excellent moyen de confronter aisément les différentes données fournies par le patient et indispensables à un choix de dents adapté. Cet instrument est en mesure de se créer une place rapidement dans les cabinets des jeunes praticiens ou de ceux pour qui la méthode traditionnelle s’avère peu attractive. Quant aux chirurgiens-dentistes expérimentés et accoutumés à la méthode classique, ils sont d’avis que le FormSelector est un outil intéressant pour effectuer un premier choix de dents, qui pourra alors être affiné à l’aide d’autres critères dont ils tiennent compte habituellement.

Bibliographie

1. Hüe O, Berteretche MV. Prothèse complète : Réalité clinique, solutions thérapeutiques. Ed. Quintessence Internationale, Paris, 2003.
2. Pompignoli M, Doukhan J-Y, Raux D. Prothèse complète : Clinique et Laboratoire Paris. Editions Cdp, 1994.
3. Lejoyeux J. Prothèse complète tome II : Diagnostic Traitement. Paris. Maloine S.A. Editeur, 1986.
4. Mariani P. Choix esthétique pour l’édenté complet. Information Dentaire 2001, vol. 13 : 935-945.
5. Ivoclar Vivadent FormSelector. Update technical 2007.

Partager

A propos de l'auteur

Pr. Corinne TADDEI

PU-PH Strasbourg

Dr. Christelle KIEFER

Chirurgien-dentiste

Dr. Alain AZUELOS

Ancien AHU Strasbourg

Dr. Sébastien BAIXE

AHU Strasbourg

Dr. Olivier ETIENNE

MCU-PH, Strasbourg

Laisser une réponse