En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.

LEFILDENTAIRE est un site réservé aux professionnels de la santé dentaire.
Si vous n'êtes​ pas un professionnel de santé, vous pouvez obtenir des réponses à vos questions par des experts sur Dentagora.fr en activant le bouton Grand Public.

Je suis un professionnel Grand Public

Apport de la stratification de composite

0

La stratification de composite est une solution simple et efficace qui permet dans certains cas de remplacer les facettes en céramique. Elle a l’avantage de réaliser une dentisterie a minima et donc de conserver un maximum de tissu dentaire. Au travers de cet article, nous vous proposons un step by step de stratification de composite.

Cas cliniques

Cas 1 : la patiente se présente suite à un choc avec une fracture de l’angle distal de la 11 (Fig. 1_1).

Cas 2 : la jeune patiente se présente en urgence au cabinet suite à une chute. À l’examen clinique, nous notons une fracture horizontale des deux incisives centrales (Fig. 2_1).

Cas 3 : le patient se présente au cabinet suite à un accident lors d’un match de football (Fig. 3_1).

chips-de-céramique

Les dents de ces patients sont encore vitales. Nous avons le choix entre deux traitements, soit la réalisation de chips de céramique, soit la stratification directe de composite.

Nous optons pour la seconde solution. En urgence, le scellement de la dentine exposée est réalisé à l’aide d’Optibond FL (Kerr) puis une empreinte au silicone double mélange est prise (S1 et S4 de Bisico).

Les photographies intra et extrabuccales sont prises. Une fois l’empreinte coulée, nous demandons au laboratoire de prothèse de réaliser un wax up ainsi qu’une clef en silicone.

Réalisation-des-composites

Réalisation des composites

Cas 1 (Fig. 1_2 à 1_4), cas 2 (Fig. 2_2 et 2_3), cas 3 (Fig. 3_2 à 3_4).

teinte-de-l-émail

Dans un premier temps nous essayons la clef en silicone qui servira au montage de l’émail palatin. Ensuite une photographie avec filtre polarisé est prise.

Cela permet de distinguer clairement les différentes masses dans la dent. Nous déterminons la teinte de la dentine, la teinte de l’émail, les caractérisations et l’état de surface. Il faut déterminer la teinte des dents avant de commencer le travail, car au fur et à mesure de la séance les dents vont se déshydrater et nous ne pourrons pas nous fier à elles pour la teinte.

L’anesthésie est faite puis la digue posée. Le composite utilisé est le HRi (Bisico). Ce composite est chauffé avant utilisation (Fig. A).

stratification-de-la-dentine

Les dents sont préparées et nous veillons particulièrement à bien polir les limites aux pointes silicones. Un microsablage est effectué puis etching 20 secondes avant application de l’adhésif.

Nous déposons une fine couche de composite émail au niveau des faces palatines sur la clef en silicone. La clef est ensuite mise en bouche puis le composite photopolymérisé.

Les matrices transparentes sont placées, ce qui nous permet de monter les faces proximales. Les masses dentines sont déposées contre la face palatine. Nous veillons tout particulièrement à reconstituer l’anatomie de la dent tant en forme qu’en épaisseur.

montage-email-vestibulaire

Nous commençons par monter une masse dentine un peu plus saturée que la couleur de la dent voisine. Par exemple, si la dent est A2, nous montons de la dentine A3 à la base, puis continuons avec du A2. La masse émail est montée en mésial et distal afin d’apporter de la luminosité aux dents.

Pour finir, les caractérisations sont faites. Au niveau des bords libres, nous montons du translucide bleuté (teinte type OBN), puis quelques taches blanches crayeuses ou orangées en fonction des autres dents.

Enfin, l’émail vestibulaire est déposé puis photopolymérisé. La phase suivante est le travail de finition de la forme. À l’aide d’une fraise à finir, nous peaufinons la forme des dents, les angles de transition et les bords libres.

Nous finissons les restaurations en travaillant l’état de surface. La macro puis microgéographie de surface est réalisée avec des fraises diamantées. Enfin, un polissage soigné est effectué avec 3 pâtes à polir de granulométrie décroissante (Enamel Plu Shiny).

angles-de-transition

Conclusion

Cas 1 (Fig. 1_5), cas 2 (Fig. 2_4), cas 3 (Fig. 3_5).

Grâce à la technique de stratification de composite, nous pouvons reconstituer des dents en les préparant a minima tout en ayant une esthétique optimale. La mise en œuvre d’un composite selon un concept de couleur, de forme et d’état de surface permet de reproduire l’aspect naturel des dents. La réussite dépend avant tout de la morphologie. Si la teinte est bien choisie, la restauration s’adaptera en bouche du point de vue biomimétique.

Partager

A propos de l'auteur

Dr. Cyril GAILLARD

DU de réhabilitation chirurgicale maxillo-faciale
CES prothèses fixées
CES prothèses amovibles
Fondateur de Global Advanced Dentistry

Laisser une réponse